Afrique LA UNE Politique panorama 26 avril 2020 (0) (719)

Madagascar > Covid-19: Tirs groupés contre le Covid-organics d’Andry Rajoelina.

Partager

C’est Marc Ravalomanana, l’ancien President malgache qui a porté ce jour l’estocade dans la volonté de ruiner les espoirs malgaches d’être au peloton de tête dans la lutte contre le Covid-19 à tout au moins en Afrique et dans le monde en général. Il a écrit de ce fait au Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (Oms), pour signifier sa profonde préoccupation de la distribution à grande échelle “de ce produit faisant encore l’objet d’observations cliniques et non homologuées par les autorités médicales ou scientifiques.” Il ne s’arrête pas là, il ajoute dans sa correspondance que ce qui est plus alarmant, est l’administration forcée aux enfants malgaches dans les écoles. Il rejoint sur le coup la position de l’Oms qui a critiqué de manière véhémente mais vainement la solution miracle idolâtrée sur la Grande île. “Je partage l’avis des médecins et des enseignants chercheurs dans les universités de Madagascar car sur l’absence des preuves scientifiques sur l’efficacité de ce médicament dénommé Covid-organics. A notre connaissance, aucune étude, ni données scientifiques sur l’efficacité de ce médicament pour le traitement des malades du Covid-19 ni sur ses effets secondaires. Les essais de médicaments suivent des protocoles scientifiques, rigoureux et les enfants ne doivent pas être utilisés comme des cobayes sans l’autorisation de leurs patients”, a-t-il protesté. Le comble est qu’il demande à l’Oms de lui dire si l’utilisation de ce médicament pour le traitement du Covid-19 a été approuvée par elle.
Dans cette foulée s’est engagée une dizaine d’organisations de la société civile qui a dénoncé le retour des enfants à l’école où il est imposé de boire la solution des autorités gouvernementales. L’autre point sur lequel ces organisations non gouvernementales (Ong) fondent leurs critiques est la communication politique qui a pris le pas sur celle des experts et des scientifiques. Cette avalanche de “diabolisations” de Covid-organics survient précisément au moment où après une échange fructueuse entre les Présidents Macky Sall et Andry Rajoelina, il état déjà annoncé une commande de cette solution par le Sénégal. Les sources proches de la présidence sénégalaise ont annoncé ce week-end qu’il n’y a jamais eu une quelconque commande de la part de la Teranga. Macky Sall avait pourtant ainsi commis sur sa page twitter la suite des échanges. ” Je me félicite de l’échange fructueux avec S.E. Rajoelina sur le partage d’expériences et de bonnes pratiques dans la lutte contre le Covid-19. Je salue les les efforts de Madagascar dans la recherche des solutions thérapeutiques que le Sénégal suit avec intérêt”. Par contre l’annonce de la commande de quelques milliers de Covid-organics par la Rdc de Félix Tshisekedi, n’a suscité aucune réaction de la part des autorités congolaises.

Qui en veut au Covid-organics?

A Madagascar, on ne se leurre pas du tout sur le fait que les grandes firmes pharmaceutiques occidentales auxquelles est inféodée l’Oms, soient aux manettes dans cette grande campagne de dénigrement du Covid-organics. Georges Ratrimoariony estiment qu’elles passent par les médias de l’Occident pour accomplir leurs basses besognes. Au moment où à Madagascar on recense 123 infectés avec aucune perte de vie, il chambre les impérialistes en des termes très caustiques. “Je voudrai m’adresser à certains médias de l’Occident. Vu les condescendances et ironies sur les réseaux sociaux, notre President a proposé sa solution sur une chaîne malgache en Malgache et pour les Malgaches. Ce n’est pas votre problème. Pour information, pour le moment, il n’y a pas de mort chez nous et je crois qu’aucun respiratoire artificiel soit utilisé. Notre President ne vous impose ni même vous propose d’utiliser notre solution (Covid-organics), comptez vos malades et vos morts, on comptera les nôtres”, a-t-il lancé. Ainsi va la détermination malgache, convaincue de ne pas céder la moindre once de terrain à sa flopée de détracteurs contre le Covid-organic. Les semaines à venir diront le résultat de ce rapport de force.


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *