Home Politique Afrique Cameroun > Remaniement: voici les hommes dont la rumeur nomme ministres
Afrique - Politique - 2 semaines ago

Cameroun > Remaniement: voici les hommes dont la rumeur nomme ministres

Dans cette liste, on retrouve des Directeurs généraux des entreprises publiques et des hommes des partis politiques de l’opposition.

Depuis la fin de l’année dernière, la rumeur d’un remaniement au sein du sérail circule sur la toile et retient de plus en plus l’attention de la presse locale. Notre confrère Week-Infos a même mis cette rumeur à la une de son journal édition de ce lundi 11 janvier 2021. On peut donc apercevoir des visages de personnes connues sur la place publique comme la Directrice de publication du quotidien gouvernemental Cameroon tribune. Par ses éditoriaux, Marie Claire Nnana défend bec et ongle le régime en place. Il y a aussi Cyrus Ngo’o le Directeur général du Port Autonome de Douala.

Célestin Djamen

Les autres visages collés à ceux suscités et présentés comme les prochains ministres sont ceux de Nourane Foster député du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (Pcrn), et de Célestin Djamen démissionnaire du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) de Maurice Kamto. Si on s’en tient aux déclarations de l’ancien militant du Mrc Djamen, il peut bien accepter un poste dans le gouvernement du Renouveau. D’ailleurs la rumeur de son entrée au gouvernement circulant sur la toile, il avait alors demandé pourquoi on lui refuserait de servir son pays alors qu’à une certaine époque, Maurice Kamto le leader du Mrc a été aux affaires.

Monsieur Kamto a beaucoup inspiré les gens. Monsieur Kamto, disait-on à l’époque, allait pour servir la République, le gouvernement. Je crois si j’ai bonne mémoire qu’il a fait sept ans au gouvernement et on a trouvé ça tout à fait normal. Je pense que Célestin Djamen peut aussi considérer qu’il est en mesure de servir la République. Je rappelle que monsieur Kamto était ministre de Paul Biya. Il est aujourd’hui président d’un parti d’opposition…Je suis prêt à servir mon pays dans tous les domaines. Je ne rends pas service à un individu. Je rends service à mon pays. De la même manière que monsieur Kamto à l’époque a été sollicité pour venir remplacer l’équipe foireuse qui conduisait l’affaire de Bakassi, il a accepté au nom de la République.

avait-il déclaré

Sandra Embollo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

France > Covid-19: L’enquête de la Cjr pourrait parasiter la présidentielle

Fait inédit pour la Cour de justice de la République (Cjr), les décisions de ses magistrat…