Accueil EconomieAfrique Afrique centrale > L’unification des principaux organismes sous-régionaux prend corps

Afrique centrale > L’unification des principaux organismes sous-régionaux prend corps

Les officiels de la CEEAC et de la CEMAC mettent la dernière main sur le processus de mise en place d’un cadre réglementaire commun.

Par panorama papers
0 commentaire 262 vues

Par Mon’Esse

Le ministre camerounais en charge de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey, a salué les avancées enregistrées ces dernières années pour le projet de Traité constitutif de la nouvelle Communauté économique régionale.

Rendant compte sur le site de son département de la tenue, les 11 et 12 août à Yaoundé des travaux du Conseil des ministres relatif à la fusion de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) et de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), il s’est dit convaincu de ce que «les avancées enregistrées dans ce sens ces dernières années permettront d’envisager une Communauté des peuples renforcée, à l’orée de l’avènement de la zone de libre-échange continentale africaine».

Les dirigeants sous-régionaux se disent convaincus que la configuration envisagée permettra une Communauté des peuples plus renforcée, consacrant une ossature plus moderne de la Communauté et précisant, entre autres, ses structures organique et institutionnelle, ses domaines d’actions et valeurs ainsi que son identité.

Le projet de traité élaboré dans la capitale camerounaise, apprend-on, sera transmis au chef de l’Etat Paul Biya en sa qualité de président dédié à la rationalisation des Communautés économiques régionales (CERs) en Afrique centrale.

Le Conseil des ministres a également pris acte du rapport de la cellule des experts sur l’état de mise en œuvre du processus de rationalisation, puis validé le rapport sur l’état de rapprochement des cadres institutionnels des CERs dont il a retenu deux propositions de dénomination de la nouvelle CER.

La CEMAC, créée en octobre 1983 et qui a pour membres le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale, la République centrafricaine, et le Tchad, se dédie au développement économique, social et culturel de l’Afrique en vue de la création de structures régionales pouvant progressivement aboutir à un marché commun.

S’agissant de la CEEAC, mise sur pied en octobre 1983 elle est composée, en dehors des Etats suscités, de l’Angola, du Burundi, de la République démocratique du Congo et de Sao Tomé et Principe. Née sous les cendres de l’Union douanière et économique de l’Afrique centrale (UDEAC), elle a pour mission le développement économique, social et culturel de l’Afrique en vue de la création des structures régionales pouvant progressivement aboutir à un marché commun.

Il s’agit aujourd’hui d’un espace de plus de 200 millions de consommateurs. La zone est également considérée comme la moins intégrée du continent, avec un taux d’échanges frôlant à peine les 3% contre une moyenne africaine de 17%.

Il reste une petite année, aux dirigeants sous-régionaux, pour respecter l’échéance de la fusion des deux communautés dont plusieurs missions et prérogatives se chevauchent et finissent par se neutraliser.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 02 02 2023

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen