Home Sport Afrique Argentine > Mort de Diego Maradona: Les larmes de l’Afrique
Afrique - Sport - Une - 26 novembre 2020

Argentine > Mort de Diego Maradona: Les larmes de l’Afrique

Le continent aussi pleure Diego Armando Maradona. Pour certains, il est le plus africain des footballeurs non-africains.

Son exubérance, son style de jeu, sa technique rappelle quelques uns des plus grands noms du continent. Sa carrière est, elle-aussi, jalonnée de rencontres fortes avec le football africain. Quand les Lions domptent le meilleur joueur du monde.

Diego Maradona a disputé quatre coupes du monde en tant que joueur mais il a dû attendre la troisième pour affronter une sélection africaine. Nous sommes au Mondial italien, en 1990. Championne du monde en titre, l’Argentine défie des Lions indomptables du Cameroun, champions d’Afrique deux ans plus tôt, dans un match d’ouverture inédit.

Maradona, qui joue alors à Naples, est hué à chaque ballon touché par le public milanais. Les coéquipiers de Roger Milla résistent au génie du N10 malgré deux expulsions pour André Kana-Biyik et Benjamin Massing. A la surprise générale, François Omam-Biyik marque l’unique but de la rencontre.

Douchés d’entrée, les Argentins frôlent l’élimination en terminant de justesse meilleurs troisièmes. Ils atteindront de nouveau la finale après un parcours quelque peu chaotique, Maradona endossant le costume de sauveur en huitièmes face au Brésil puis en demi contre l’Italie. Premiers du groupe, le Cameroun ne s’inclinera qu’en quarts de finale, battu au bout des prolongations par l’Angleterre.

Une dernière face au Nigéria avant la descente aux enfers

Quatre ans plus tard, El Pibe de Oro se bat contre ses addictions et parvient à revenir à temps à un niveau acceptable pour disputer la World Cup aux Etats-Unis.

Une nouvelle fois, l’Albiceleste ne termine que troisième de sa poule, remportée par…le Nigéria . Les Super Eagles se sont pourtant inclinés face aux Sud-américains (2-1). Un doublé de Claudio Caniggia réduisant à néant les espoirs nés d’un but rapide de Samson Siasia. Larges vainqueurs de la Grèce (4-0) au match précédent avec un but d’El Diez, les Argentins ne se doutent pas que leur capitaine sera contrôlé positif à l’éphédrine quelques heures plus tard. Ce match face au Nigéria restera son dernier sous le maillot ciel-et-blanc.

Quand Maradona rime avec Waka Waka

Nommé à la tête de la sélection argentine en 2008, Diego Maradona qualifie son pays pour une nouvelle coupe du monde. Direction, l’Afrique du Sud.

Médiatiquement, Diego Maradona va faire le show. Il est de partout. Sur le terrain comme en dehors. Lui qui a toujours été l’élu du peuple trouve en Afrique un public ravi de ses boutades et de sa proximité.

Sur le banc de touche, il s’agite aussi car le jeu de son équipe n’est pas brillant malgré des résultats en trompe-l’oeil. Le premier tour est maîtrisé avec notamment un court succès sur le Nigéria de Lars Lagerbäck (1-0) enjolivé par des résultats plus concrets contre la Corée du Sud (4-1) ou la Grèce (2-0).

En huitièmes, la qualification contre le Mexique (3-1) prolonge la hype maradonesque mais l’effet Diego fait pschitt dès les huitièmes avec une débâcle mémorable contre l’Allemagne (0-4).

De nombreuses personnalités du football africain se sont émues de la disparition du plus grand N10 de tous les temps

Joël Onana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Disinformation represents a major threat to democracy and peace worldwide.

Congratulations to Mr. Cédrick Noufele Nfonga, Editor-in-Chief of Equinoxe TV, who recentl…