Home Politique Europe Belgique > Scène de parthouze: Un euro-député démissione
Europe - Europe - People - Politique - Une - 1 décembre 2020

Belgique > Scène de parthouze: Un euro-député démissione

La police intervient lors d’une partie fine à Bruxelles, un député européen tente de s’enfuir par la fenêtre.

Vendredi, 27 novembre 2020, les policiers sont intervenus dans un appartement bruxellois pour une partie fine réunissant 25 personnes, dont plusieurs diplomates. Un député européen a tenté de fuir par la fenêtre, son nom est désormais connu.

Sans doute ne voulait-il pas que son nom apparaisse dans une affaire de non-respect des mesures sanitaires. À moins que ce soit autre chose ? Quoiqu’il en soit, ce député européen s’est retrouvé en fâcheuse posture lorsqu’il a essayé de fuir par la corniche d’un appartement alors que la police belge intervenait pour mettre fin à une partouze. S’il a invoqué son immunité parlementaire pour se protéger, puis démissionné de son poste deux jours plus tard, son nom a rapidement fuité. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est une surprise.

Orgie homosexuelle…

Les faits, d’abord :

une vingtaine de personnes ont été verbalisées pour non-respect des mesures sanitaires à la suite d’une soirée organisée vendredi soir, au 1er étage d’un immeuble au centre-ville de Bruxelles »,

a déclaré ce mardi Sarah Durant, porte-parole du parquet de Bruxelles, confirmant ainsi une information de la Dernière Heure.

Selon le journal belge, il s’agissait d’une fête avec alcool et stupéfiants, mais aussi une orgie sexuelle réunissant 25 hommes, impliquant notamment des diplomates et un député européen. Lorsque les policiers sont arrivés sur place, plusieurs personnes étaient nues. L’un des convives a tenté de fuir par la fenêtre mais, en mauvaise posture, il s’est fait cueillir. Il a alors invoqué son indemnité parlementaire, nécessitant l’intervention en pleine nuit du ministère des Affaires étrangères belge.

… pour député votant des lois homophobes

Toutes les personnes présentes ont été verbalisées pour non-respect des mesures sanitaires puis relâchées. Quant au parquet, il n’a pas souhaité commenter sur les personnes présentes. Mais un nom a rapidement commencé à circuler dans les arcanes du Parlement européen. Selon les médias de son pays, bien renseignés, cela n’a rapidement plus fait désormais de doute : il s’agit du Hongrois József Szájer, qui a démissionné de son siège européen dès dimanche. Un membre du Fidesz, le parti conservateur et populiste de Viktor Orbán.

Ironie du sort, József Szájer et le Fidesz se sont illustrés dans leur positionnement ultra-conservateur. Ouvertement nationaliste, homophobe et anti-avortement, le parti d’Orban a fait voter une nouvelle Constitution en 2012. Un texte dans lequel József Szájer, marié et père de 2 enfants, avait fait ajouter la notion de mariage comme “l’union exclusive d’un homme et d’une femme”.

“DECLARATION OFFICIELLE : József Szájer “regrette profondément” son non-respect des mesures sanitaires et insiste sur le fait qu’il n’a pas consommé de drogue, malgré le fait qu’il ait été interpellé avec une pilule d’ectasy sur lui”

Ilyass Chirac Poumié

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Football: Issa Hayatou prend fonction

Issa Hayatou installé ce jour – à Yaoundé – dans ses fonctions de président d&…