Home Politique Afrique Cameroun > 3ème session du Conseil électoral: Examen du budget 2022 d’Elecam en pleine mutation.
Afrique - 7 octobre 2021

Cameroun > 3ème session du Conseil électoral: Examen du budget 2022 d’Elecam en pleine mutation.

Le conclave a eu lieu ce mercredi 6 octobre au Palais des sports de Yaoundé.

L’examen du texte du budget dont le draft a été préparé par le Directeur général des élections et son équipe, s’inscrit dans le dynamisme de la réforme budgétaire qu’incarne la Stratégie nationale de développement (Snd20-30). Il est question désormais pour les Administrations de l’État, de mettre en place des budgets-programmes.

« Pour ce faire, notre plan d’actions annuel de travail, qui constitue l’élément fondamental et la boussole sur la base duquel il sera évalué pour la détermination de notre performance et l’efficience de nos actions , doit autant faire que ce peut, s’y arrimer »,

s’est ouvert le président du Conseil électoral, Enow Abrams Egbe, dans son propos d’ouverture de la session.

Le budget, a-t-il ajouté, devra mettre en avant de manière générale la saine gestion d’Elections Cameroun ( Elecam) et ressortir de manière claire un certain nombre d’axes et de recommandations auxquels doit s’arrimer l’institution pour un fonctionnement efficace et exemplaire qui lui sied. Il est donc question pour les Conseillers élargis au Directeur général des élections et de son adjoint, de

« s’appuyer sur des indicateurs-clés de performance auxquels sont adossés des objectifs mesurables et réalistes en vue d’atteindre des résultats probants ».

Le patron d’Elecam n’a pas manqué de dire tout son optimisme ou la foi en la capacité de ses collaborateurs pour relever les défis qui les attendent au cours des travaux. Il est d’autant convaincu de ceci qu’il mise déjà sur les rapports cordiaux qui animent ses collaborateurs au sein de la maison Elecam. La diversité d’opinion politique qui traverse cette assemblée n’a jamais altéré la qualité des relations professionnelles de ses membres. Ce que Enow Abrams Egbe a lié à l’esprit d’équipe qui se décline par une disponibilité et une bienveillance remarquables.

Pour finir, l’ancienne autorité administrative a indiqué que la session doit être riche et suffisamment productive. Les délibérations, de ce fait, doivent converger vers ce qui définit un Conseiller, vers ce qui unit les les Conseillers et les rassemble. Il s’agit là, de la question de l’intérêt général et par extension, l’avancée du processus démocratique au Cameroun.

Elecam face à ses défis

Le patron de la maison électorale au Cameroun n’a pas fait mystère des perspectives louables qui s’offrent à l’institution qu’il dirige. Comme il avait été recommandé lors de la dernière session ordinaire, l’organe en charge des élections au Cameroun, a au cours de l’inter session, donné avec succès plus de visibilité et consolidé son partenariat avec le Centre international  pour l’appui en matière électorale dont le siège est aux États-Unis d’Amérique (Usa).

La 3ème session ordinaire du Conseil électoral pour l’an 2021 dédiée au vote du budget

Ainsi, en septembre dernier, une délégation du Conseil électoral, accompagné du Directeur général adjoint des élections et de certains membres de l’équipe dirigeante, ont été invité aux Usa pour l’inauguration officielle  de ce Centre international et pour une considération des intérêts communs.

De ce fait, Enow Abrams Egbe a indiqué qu’Elecam a la priorité d’accéder aux différents programmes de formations qu’offre ledit Centre. A côté de ceci, toujours dans !a panoplie de mutations qui traversent Elecam, il a précisé qu’un comité think tank mis sur pied par le Directeur général des élections, est en chantier  en vue de soumettre au ministre des Relations extérieures, un projet consolidé de trois ans (2022-2025), offert par le gouvernement australien aux pays membres du Commonwealth, avec pour objectif de renforcer les capacités des acteurs électoraux et les dirigeants d’Elecam.

Il a par  ailleurs fait état d’une rencontre le 2 septembre dernier au Cameroun, d’une rencontre fructueuse avec une délegation de la nouvelle équipe dirigeante de l’Union européenne à sa demande. Il était question d’explorer et de determiner les opportunités communes aux deux institutions à l’avenir. En plus de ceci, un Comité mixte ad hoc, mis sur pied par le Directeur général des élections et composé des cadres supérieurs de la Direction générale et du Conseil électoral, est à pied d’œuvre pour l’élaboration d’un Manuel de procédures administratives, financières et comptables.

L’objectif est de produire, tel que recommandé, un outil de référence à la fois opérationnel et pédagogique, qui reflète la conduite transparente et efficace des opérations quotidiennes de gestion d’Elecam. A cette allure, la modernisation du fonctionnement optimal d’Elecam est enclenchée, et tout le bien qu’on peut lui souhaiter, est que toute ces initiatives fassent le lit de la perception d’Elecam par tous les acteurs du processus électoral, comme une institution neutre, transparentes et impartiale.

Léopold DASSI NDJIDJOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Canada > Barreau de Montréal:  Me. Olivier Chi Nouako radié du Barreau de Montréal.

Par Junior Atogo’togo C’est dans le dossier No 56- 17 – 03101 du 05 février 2021 qu’est co…