Home Société Afrique Cameroun > Abus de pouvoir: Le sous-préfet de Yaoundé 1er fait intrusion au siège de l’Udc
Afrique - 2 semaines ago

Cameroun > Abus de pouvoir: Le sous-préfet de Yaoundé 1er fait intrusion au siège de l’Udc

L’autorité administrative avait l’horloge exacte. L’hymne national entonné, il faisait son entrée dans la salle. Programme à jamais perturbé.

Patricia Tomaino Ndam Njoya, va user de tous ses talents de diplomate pour aller s’expliquer en tête à tête avec le sous-préfet sur des faits qu’elle ne tient pas à le faire devant la presse. Ce dernier, dans un premier temps refuse estimant qu’il ne trouve aucun inconvénient à ce qu’elle dise tout haut ce qu’elle a à dire. Finalement, la raison prendra le dessus, et les leaders politiques et le sous-préfet rejoindront la patronne des lieux dans son bureau. L’autorité administrative tenait à savoir s’il y a eu préalablement une déclaration de manifestation.

« L’Union démocratique du Cameroun n’a pas le droit de tenir à son siège des réunions avec « les étrangers ». Il était question soit de faire partir « ces étrangers », soit de rester avec eux et « vider la salle » des journalistes, pour garder l’expression du sous-préfet. Ce pourquoi nous avons avec beaucoup de diplomatie comme vous l’avez constaté, fait savoir à monsieur le sous-préfet que nous étions en discussion avec Mr le préfet. Nous lui avons dit que nous sommes avec des personnalités, des chefs des partis politiques, les députés. Nous leur avons dit qu’à notre compréhension, la loi au Cameroun veut que les partis politiques qui sont déclarés, aient le droit d’avoir des activités normales dans le cadre de leur siège. L’Udc reçoit une réunion à laquelle participe les partis politiques qui sont dans les mêmes objectifs qu’elle. Nous n’avons pas besoin à notre compréhension de la loi, de faire une déclaration d’autant plus que nous avons travaillé toute la journée d’hier dans la dynamique de l’adoption d’un code électoral consensuel au Cameroun »,ainsi s’expliquait devant la presse la patronne de l’Udc de sa longue entrevue avec les autorités administratives.

Au sortir de là, les leaders des partis politiques qui étaient rentrés seront rappelés au siège pour la lecture du communiqué final. Seul Joshua Osih ne sera plus de retour, dit-on parce qu’il était déjà très éloigné du siège de l’Udc. L’autre moment fort de ce point de presse qui s’est transformé en conférence, a été les échanges avec les journalistes. On retiendra la tendance de tous les hommes politiques de s’abonner au silence, probablement comme l’a relevé Pierre Kwemo, il faut attendre le 15 pour en dire davantage. Il est donc demandé la société civile, la classe politique et les personnalités intéressés, de donner leur contribution sur une plate-forme appelée Secrétariat technique. Ses adresses sont : email: revisionconse@gmail.com; numéros Whatsaap : 696742113 / 651576797. Le dernier fait marquant de cette journée du 1er avril au siège de l’Udc, était la grande présence des hommes en tenue, postés à l’entrée de l’immeuble à Anne rouge. Au finish dans cette scabreuse affaire, c’est la loi qui a triomphé sur l’arbitraire, un point engrangé en dépit de tout, dans l’option des civilités dans la pratique démocratique. Un coup de sang, un coup de pub supplémentaire pour l’initiative des partis de l’opposition.

Léopold DASSI NDJIDJOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Tchad > Nécrologie: Le Président tchadien est mort au combat

Le chef d’Etat tchadien Idriss  Deby Itno est mort, annonce le porte parol…