Home Société Afrique Cameroun > Actes de torture au commissariat du 18 ème arrondissement de Yaoundé: Mandela center s’engage
Afrique - 24 septembre 2021

Cameroun > Actes de torture au commissariat du 18 ème arrondissement de Yaoundé: Mandela center s’engage

il y’a quelques jour sur les réseaux sociaux , les camerounais découvraient une scène des plus barbares se déroulant dans un commissariat de police dans la cité capitale politique Yaoundé.

Un acte fort condamné par la’population et par la société civile dont notamment l’organisation non gouvernementale Mandela center. L’organisation non gouvernementale fait savoir dans un communiqué qu’elle prend acte de la réaction du Délégué Général à la Sureté Nationale, Martin Mbarga Nguelé, à la suite des vidéos, d’une extrême cruauté, en circulation dans les réseaux sociaux montrant des actes de torture et des traitements cruels, inhumains et dégradants infligés aux suspects au Commissariat du 18e Arrondissement, à Ngousso-Yaoundé, relevant du Commissariat central N°1 de la ville de Yaoundé.

Mandela Center International note cependant le caractère vague et imprécis du communiqué de la Dgsn qui ne renseigne aucunement sur le nombre de fonctionnaires de police impliqués, ni sur le sort réservé tant aux victimes qu’aux auteurs de ces actes hautement repréhensibles.

Mandela Center International met clairement en garde la Délégation Générale à la Sûreté Nationale contre toute tentative de dénaturer ou de dissimuler les faits et rappelle que les crimes de torture sont internationalement imprescriptibles et réprimés par un arsenal de textes juridiques contraignants pour l’Etat du Cameroun.

l’Ong internationale rassure l’opinion que tout sera mis en œuvre pour les auteurs répondent effectivement de leurs actes devant les instances juridictionnelles nationales ou internationales tout en réparant les préjudices ainsi causés aux victimes.
Un communiqué suivra…

Rappelons que à la suite des vidéos, d’une extrême cruauté, en circulation dans les réseaux sociaux montrant des actes de torture et des traitements cruels, inhumains et dégradants infligés aux suspects au Commissariat du 18e Arrondissement, à Ngousso-Yaoundé ,le Delegué général a la Sûreté Nationale avait publier un communiqué reconnaissant les faits et annonçait des mesures fortes contre les policiers incriminés

Pierre Laverdure OMBANG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Grève des enseignants: Suspension en rangs dispersés

Par Rostand TCHAMI Plusieurs mois après le début de la grève lancée par les enseignants du…