Afrique LA UNE Politique panorama 15 juillet 2020 (0) (61)

Cameroun > Activités parlementaires: La Plateforme Beijing +25 a renforcé le leadership des femmes parlementaires

Partager

Au cours de la session qui s’est achevée, le Réseau des Femmes au parlement a suivi un atelier aiguisent leur acuité politique et managériale.

“La rencontre de ce jour met en présence la Plateforme Beijing+25 et les Femmes parlementaires du Cameroun. Il s’agira de débattre des problématiques soulevées par le concept de génération égalitaire en droite ligne des 12 domaines prioritaires de Beijing 1995, des 6 thèmes qui traitent de la coalition d’actions “,

a lancé le représentant du président de l’Assemblée nationale (Pan), en guise de canevas des activités de l’atelier.

Dans la foulée, il a ajouté avec une bonne dose d’optimisme que la rencontre est “une occasion rêvée” pour une meilleure appropriation pour les acteurs concernés aux défis des enjeux qui concernent au premier plan, les femmes elles-mêmes et les structures d’accompagnement. Il a recommandé aux Femmes parlementaires, de faire des recommandations à l’attention de Cavaye Yegue Djibril qui les attendent déjà. Il s’agissait précisément d’une part d’institutionaliser un calendrier pour mener des haltes de réflexion, d’autre part il fallait envisager une projection future des activités à mener. Il convient aussi de noter qu’autour du Pan, on notait la présence du ministre de la Protection de la famille et de la femme (Minproff), la représentante d’Onu-Femmes Cameroun, les parlementaires femmes et les organisations de la société civile à la manette de l’atelier à l’exemple de la Plateforme Beijing +25, “Women for action Cameroon”. 

Des réactions à l’issue de l’atelier

“L’importance de cet atelier est primordiale car nous avons des expériences et des backgrounds divers au sein du Réseau des femmes parlementaires. La Plateforme  Beijing+25 a sollicité de nous accompagner au cours de notre mandature. Il s’agit de nous encadrer et surtout de renforcer nos capacités à bien gérer nos militantes sur le terrain. La Plateforme a proposé d’arrêter avec nous un plan d’action et un calendrier commun”,

a confessé une parlementaire du Nord-Ouest.

Une autre du Centre va confier à la presse qu’elles ont sollicité un appui de la Plateforme Beijing+25 pour qu’elle puisse leur ouvrir des couloirs pour découvrir des appuis financiers. Quant à la présidente de “Women for actions in Cameroon”, elle va préciser que le but de l’atelier était de voir comment oeuvrer ensemble avec les députés au cours de leur mandat  pour l’égalité des genres, le problème des filles et des femmes.

“Nous voulons que les femmes parlementaires nous accompagnent à aider les femmes et les filles dans tous les domaines”

a souhaité la présidente.

Il faut indiquer que la conférence mondiale sur les femmes de  Beijing a marqué le programme mondial de l’égalité des sexes. Avant elle, 
les Nations-Unies ont organisé trois conférences mondiales sur les Femmes. Celles-ci se sont déroulées au Mexique en 1975, à Copenhague en 1980, à Nairobi en 1985.

Léopold DASSI NDJIDJOU


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *