Accueil PolitiqueAfrique Cameroun > Affaire Mebe Ngo’o: Le Lieutenant Colonel Mboutou, un intermediaire gênant chez “Magforce”

Cameroun > Affaire Mebe Ngo’o: Le Lieutenant Colonel Mboutou, un intermediaire gênant chez “Magforce”

Interrogé à l’audience du 31 Août 2022 par Me Xaverine Kangue, avocate de la partie civile, Mboutou Elle Gislain, l’un des co accusés dans l’affaire Mebe Ngo’o, décontenancé a crié à l’injure lorsqu’il lui a été posé la question de savoir s’il était devenu apporteur d’affaires auprès de Magforce?

Par panorama
0 commentaire 16k vues

Par Arlette Akoumou Nga

A l’audience, il est apparu que le Ministre Mebe Ngo’o avait choisi expressément Mboutou chef adjoint du secrétariat militaire au détriment de son chef hiérarchique pour le suivi des marchés attribués à Magforce international. Celui-ci assurait l’interface entre le Ministre Mebe Ngo’o et Magforce pour toutes les retro – commissions sur les marchés.

Il le faisait auprès de Robert Franchitti et ceci pour toutes les autres sociétés dont il était dirigeant de fait : Magforce Belgique, T2M, Join China, Vanko.Mboutou a affirmé avoir eu pour principal interlocutrice Madame Elisabeth Charlon qui n’est autre que la collaboratrice de Monsieur Robert Franchitti chargée de la facturation chez Magforce International. Par maladresse, Mboutou a produit à l’audience, la demande d’entraide judicaire du juge d’instruction parisien pour faire valoir une exception de litispendance sur les faits de corruption.

Les avocats de la partie civile dont Me Atangana Ayissi et Me Xaverine Kangue constitués aussi bien au Cameroun qu’à Paris pour le compte de L’Etat du Cameroun, se sont engouffrés dans cette brèche lors de leurs cross-examination respectives. Cette pièce a révélé la machination qui avait été mise en place pour le détournement des fonds publics à travers les marchés de Magforce.

Entendue, Madame Charlon a declaré que

« pour aider à la signature de certains marchés, certains hauts fonctionnaires exigeaient d’être rémunérés et cela via la commission versée à l’apporteur d’affaires, négociée dans certains cas entre l’apporteur d’affaires et Robert Franchitti lui-même. La commission était comprise dans le prix figurant sur les devis, le prix de vente unitaire ou dans le prix de transport. Elle précisait que monsieur Franchitti lui donnait toujours pour cette raison le prix et le montant du transport à faire figurer sur les devis ».

Ce qui explique automatiquement les surfacturations de tous les marchés de Magforce au détriment des fonds de l’Etat du Cameroun.

Au cours de cette audience, il a été fait état de deux marchés compromettant de Magforce qui ont été retrouvé au domicile de Monsieur Mboutou lors d’une perquisition. Mboutou avoue sans ambages qu’ils y ont été transportés par ses collaborateurs par inadvertance. Il est opportun de dire que ces marchés cachés par l’homme fort du Ministre Mebe n’avaient pas le visa du contrôleur financier et se chiffrait à plusieurs milliards.L’intermédiaire qui au départ protégeait son patron a vite appris de Magforce et du goût du luxe.

Logé par Robert Franchitti dans les hôtels chics 16e arrondissement de Paris où il habitait lui-même, Mboutou cumulait désormais le titre d’intermédiaire et apporteur d’affaires pour ses propres intérêts auprès de Robert Franchitti.Entendu, l’un des collaborateurs de Robert Franchitti alors qu’ils étaient tous sur écoutes téléphoniques en France avoue que Monsieur Mboutou avait reçu 704 000 euros de Robert Franchitti dont 400 000 en espèces.

Pour les 300 000 euros restants Robert Franchitti avait pris des parts dans une société d’un membre de la famille de Mboutou. Cet argent lui avait été remis pour obtenir du Ministre Mebe Ngo’o le marché de la vente de matériels militaire et l’entretien des avions de l’armée.En 2015 Mboutou obtient de son Mentor Mebe Ngo’o un marché pour Nicodème Mballa et celui-ci faisait des dépenses à son profit à Paris pour des montants avoisinant 50 000 euros.

Il est à rappeler que le Lieutenant-Colonel Mboutou a fait l’objet d’une arrestation à Paris dans le 16e arrondissement lorsqu’il se rendait à l’invitation de Magforce le 06 avril 2016 pour corruption d’agents publics étrangers et au Cameroun pour détournement de deniers publics, corruption et blanchiment depuis 2019. Pour l’heure, une chose est sûre, lors de la phase des plaidoiries, la talentueuse et brillante avocate de la partie civile, Me Xaverine Kangue, très proche du sérail camerounais et français, nous réserve à coups sûrs d’autres rebondissements, dans cette affaire qui est loin du bout du tunnel.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 29 11 2022

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie