Home Société Afrique Cameroun > Affaire Pad: Cyrus Ngo’o subit un interrogatoire musclé de 13 heures de temps au Tcs
Afrique - 19 août 2021

Cameroun > Affaire Pad: Cyrus Ngo’o subit un interrogatoire musclé de 13 heures de temps au Tcs

Le conseil de Cyrus Ngo’o se félicite du déroulement d’une audition qui a durée plus d’une demi journée.

L’Association Juristes d’Afrique pour la Bonne Gouvernance, qui a suivi, de bout en bout, cette actualité, informe l’opinion publique nationale et internationale que Cyrus Ngo’o, Directeur Général du Port Autonome de Douala (Pad), est rentré libre hier nuit (mercredi, 18 août 2021) à son domicile après plus de 13 heures d’interrogatoire à bâtons rompus avec une équipe d’enquêteurs du Corps spécialisé des officiers de police judiciaire du Tribunal criminel spécial.

Pour rappel, le Directeur général du Port autonome de Douala (Pad) a été convoqué suite à deux dénonciations sur fond de calomnie et de diffamation faites en juillet et en août derniers à Madame le Procureur Général près le Tribunal criminel spécial par Lazare Atou. En effet, ce dernier, dont le cabinet fut gestionnaire des actifs résiduels du patrimoine de l’ex Onpc, a saisi Madame le Pgtcs pour dénoncer ce qu’il appelle

« vastes détournements de deniers publics dans le cadre d’une part de la gestion de ces actifs par le Pad et, d’autre part, de la réalisation d’un Projet de construction d’un mur d’enceinte au Pad ».

Au cours de son audition qui a commencé à 11heures, le Directeur Général du Pad, assisté de deux de ses Conseils ( Me Kouotou Tijan Ahmad et Me Simon Serge Kack Kack), a éclairé l’équipe d’enquête conduite de main de maître par le Commissaire Divisionnaire William Oko Petis, Chef de ce corps des Officiers de police judiciaire, sur tous les contours de cette double dénonciation qui, au finish, est apparue comme un tissu de mensonges mal concoctés à des fins malveillantes.

En effet, Cyrus Ngo’o, dans une sérénité sans pareille et surtout dans une posture hautement légaliste, patriotique et républicaine, a expliqué, en profondeur, tous les aspects des travaux réalisés sous sa conduite dans le domaine public portuaire de Douala Bonabéri. A l’issue de l’audition qui a été bouclée autour de minuit, les enquêteurs se sont rendu compte que les travaux réalisés au Pad sous le magistère du Directeur Général C. Ngo’o, n’ont rien à voir avec ceux auxquels le dénonciateur fait allusion.

« Il n’est guère superfétatoire de faire observer qu’au cours de cette audition kilométrique, le Directeur Général C. Ngo’o a bénéficié de la présence physique de plusieurs proches collaborateurs et, surtout, de l’appui technique de trois de ses Directeurs (Sieur Guillaume Toko Dikongue, Directeur des Aménagements Portuaires, Henri Choup, Directeur des Finances et de la Comptabité et Sylvie Laure Sibie, Directeur des Affaires Juridiques), dont la compétence et la maîtrise des dossiers ont émerveillé les enquêteurs qui n’ont pas hésité à leur adresser publiquement et solennellement leurs félicitations »,

conclut Me Simon Kack Kack.

SAB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Usa > Tribute to Colin powell: It was true, of course, but he was far more than that

Years ago, when he was asked to reflect on his own life, General Colin Powell described hi…