Home Société Afrique Cameroun > Affaire Paul Chouta: Le blogueur va recouvrer sa liberté ce mercredi 19 mai 2021
Afrique - 19 mai 2021

Cameroun > Affaire Paul Chouta: Le blogueur va recouvrer sa liberté ce mercredi 19 mai 2021

C’est l’issue du procès l’opposant à Calixthe Beyala depuis 24 mois. Le web journaliste doit, au préalable, payer les dommages et intérêts évalués à 250.000 Fcfa. Toute chose nécessaire à la formalisation de la procédure de levée d’écrou.

Alors que la plainte pour diffamation de l’écrivaine Calixthe Beyala fait l’objet des débats depuis bientôt 2 ans au palais de justice de Yaoundé centre administratif, l’affaire portée en délibéré ce 18 mai 2021 donne lieu à un autre scandale dont seule la justice camerounaise a le secret.

Pour cause, au lieu de délibérer comme annoncé plutôt, l’affaire a pris une nouvelle tournure avec la requalification des faits : on parle, cette fois-ci, de procès de propagation de fausses nouvelles par voie cybernétique. Celui en diffamation ayant, comme par magie, été botté en touche.

L’avocat de la plaignante réclame 20 millions comme préjudice, soit 10millions pour le préjudice matériel et 10 millions pour le préjudice moral.

Par ailleurs, dans leurs prises de paroles, la défense de Paul Chouta, par le truchement de Me Crépin Djodo, bat en touche les arguments de l’avocat de Calixthe Beyala qui affirme qu’elle a déjà assisté quatre fois au procès. Il insiste sur son absence quasi régulière aux procès et reconnaît qu’elle a assisté à une seule audience.

Défenseur des droits de l’Homme

À la demande de l’avocat de l’écrivaine d’interdire le métier de journaliste à Paul chouta, Me C.Djodo dénonce, dans sa prise de parole, un autre grossier mensonge de son confrère, martelant que Paul chouta a été écroué à la prison de Kondengui comme lanceur d’alerte.

Me Henri kouokam et Me Dorcas reconnaissent, quant à eux, le mérite de Paul Chouta, lui qui avait été le premier à informer l’opinion publique nationale et internationale sur l’affaire Ibrahim Bello, sauvant ainsi la vie de ce jeune homme.

Aussi la défense a-t-elle fustigé l’attitude de Beyala, qui s’est érigée en juge sur les plateaux de radios et de télés et sur les réseaux sociaux, en prédisant la condamnation de Chouta à quatre ans d’emprisonnement ferme.

Le conseil de défense solicite, en conséquence, la clémence du juge pour lui infliger une peine qui lui permettra de recouvrer sa liberté. Vu qu’il a une fille qui a deux ans et à besoin de son père à ses côtés. Au finish, le web journaliste a été condamné à 23 mois d’emprisonnement, deux millions d’amendes et 160.000 Fcfa de dommages et intérêts. Après le payement desdits dommages et intérêts, P.Chouta va être libre ce mercredi, 19 mai 2021 après avoir passé près de 24 mois en prison. La défense compte interjeter appel dans dix jours.

Serge Aimé Bikoi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Magouille autour des visas: L’Ambassade d’Allemagne décline toute responsabilité

Par Antoine Bivana En cas de paiement, l’Ambassade d’Allemagne invite les usagers à faire …