Afrique LA UNE Politique panorama 24 juin 2020 (0) (71)

Cameroun > Affaire Sébastien Ebala: l’activiste camerounais à la barre demain.

Partager

Ecroué à la prison centrale de Yaoundé-Kondengui depuis le 27 mai dernier, Sébastien Ebala sera, pour la deuxième fois, à la barre ce 25 juin 2020.

Pour la deuxième fois, l’activiste politique camerounais sera à la barre pour répondre de ses actes. Alors qu’il comparaissait pour la première fois le 11 juin dernier, après son interpellation du 17 avril, des individus tapis dans l’ombre, lui ont attribué la rédaction d’une lettre montée de toutes pièces. Nourrissant probablement le rêve de voir Sébastien Ebala descendre aux enfers, ces derniers laissaient croire au sein de l’opinion que le mis en cause faisait une mise en garde au Pr Maurice Kamto, président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc). Lui, qui a alors toujours affirmé avec acuité n’être ni de près ni de loin militant ni membre de ce parti politique, a d’ailleurs réussi à faire un démenti expéditif pour que la vérité soit sue de tous. En rappel, Sébastien Ebala a été interpellé le 17 avril dernier pour avoir lancé un appel à mobilisation à la Poste centrale de Yaoundé.
Pour lui, il était question que le peuple déloge le locataire actuel du palais d’Etoudi, pour y installer le Pr Maurice Kamto, qui, selon lui, est le « président légitime » du Cameroun parce qu’ayant gagné les récentes élections présidentielles mais sa « victoire a été volée par le régime en place ». Après avoir séjourné tour à tour dans les geôles de la Sécurité militaire (Semil) et du Secrétariat d’Etat à la défense (Sed), Sébastien Ebala et son compagnon d’infortune, Tchebo Tchebo, ont été écroués à la prison centrale de Yaoundé-Kondengui le 27 mai dernier. L’un pour « outrage au chef de l’Etat » et l’autre, pour avoir mis à la disposition de l’activiste un téléphone et un ordinateur portable qui ont servi à la diffusion des informations au centre du procès. Après avoir comparu pour la première fois le 11 juin dernier à l’audience de flagrants délits du Tribunal de première instance de Yaoundé centre administratif, les deux prévenus seront devant le juge ce 25 juin 2020. A suivre !

Rostand Tchami


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *