Home Société Afrique Cameroun > Affaire « Tala Voyages » : Les ayants droits sollicitent l’intervention du Ministre de la Justice
Afrique - 4 juin 2021

Cameroun > Affaire « Tala Voyages » : Les ayants droits sollicitent l’intervention du Ministre de la Justice

La veuve et les enfants du regretté Roger Kameni Tchuenté, fondateur de la société Tala Voyages ont saisi par écrit le Ministre d’Etat, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Laurent Esso, ainsi que le Premier Président de la Cour Suprême, Daniel Mekombe Sone, pour dénoncer les scandales judiciaires dans les différents dossiers de l’affaire de la succession.

Eric William Gounou Djilo, mandataire des ayants droits de la succession en a fait l’annonce au cours d’une conférence de presse à Yaoundé le 01er Juin 2021à quelques jours de la commémoration du 14ème anniversaire de mort de Roger Kameni Tchuente.
Les ayants droits de la succession à travers leur mandataire ont écrit, documents à l’appui, au Ministre d’Etat, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, puis au Premier Président de la Cour Suprême du Cameroun, respectivement le 12 février et le 18 mars 2021

« pour les mettre au courant des scandales judiciaires dans les différents dossiers de l’affaire de la succession de Roger Kameni Tchuente , tout en leur demandant d’agir afin de faire triompher la justice »,

a notamment déclaré Eric William Gounou Djilo.

Ce dernier a par ailleurs remis les copies de ces correspondances qui donnent un bref aperçu de l’état des procédures judiciaires dans le dossier Tala Voyages aux journalistes.

Il convient de noter que, Roger Kameni Tchuente est décédé à Bafoussam le 05 juin 2007 des suites d’un malaise. Il était alors l’actionnaire principal à 80% de la société de transport inter-urbain « Tala Voyages », dont il était par ailleurs le gérant. Le reste des 20% du capital était détenu par sa mère.
Mais à sa mort, son neveu qu’il avait pris soin d’éduquer, Clovis Noêl Ngasseu a selon le mandataire des ayants droits de la succession, détourné à son profit personnel, l’essentiel du patrimoine laissé par le défunt au grand dam de son épouse, commune en biens, Thérèse Kameni, née Pouemo Djilo et ses enfants, tous mineurs à cette époque.

Les ayants droits ont ensuite saisi plusieurs juridictions camerounaises à travers des procédures civiles et pénales, dans les régions de l’Ouest, du Littoral du Centre et même du Nord-Ouest pour rentrer dans leurs droits sans succès.
A ce jour, plus d’une dizaine de décisions,

« dont certaines incompréhensibles pour tout être normal au regard des lois de la république »,

insiste Eric William Gounou Djilo, ont été rendues par les juges, sans pour autant permettre de solutionner le problème.

Au plan civil

Ces décisions concernent notamment la mise sous séquestre des bus immatriculés au nom de la société Maryland Sarl Voyages, propriétés de Clovis Noel Ngasseu , achetés selon les ayants droits de la succession, avec les recettes générées par la société Tala Voyages dont il était le gérant, et l’expulsion de la société Maryland Sarl des installations anciennement occupées la société Tala Voyages.

Clovis Noel Ngasseu a cependant toujours rejeté toutes les accusations portées contre lui.
La cour suprême du Cameroun a depuis été saisie par les ayants-droits dans ces affaires et bien d’autres après de longues batailles dans des juridictions inférieures où ils affirment avoir vécu de véritables scandales judicaires,

« conséquences des caprices des magistrats sans doute motivés par autre chose que la volonté de dire le droit. »

Le pénal

En attendant au pénal, le 09 juin 2021 aura lieu une nouvelle audience du procès en appel contre la décision de la Chambre correctionnelle du Tribunal de Première Instance de Yaoundé-Centre administratif du 23 juin 2020 .A la dernière audience du 12 mai dernier, l’affaire a été renvoyée à la demande du ministère public et du conseil des ayants droits afin notamment de permettre à ce dernier de régulariser sa constitution comme avocat de la partie civile .

Rappelons que Clovis Noël Ngasseu ainsi que son entreprise Maryland Sarl et ses co-prévenus : Henri Paul Tagni et Elise Noguem née Kemgne sont rejugés notamment pour : atteinte à la propriété foncière, violation de domicile, trouble de jouissance, destruction des biens, vol et détention sans droit de la chose d’autrui entre autres. Ils avaient été relaxés en premier ressort. D’autres procédures au pénal sont aussi actuellement pendantes devant d’autres juridictions du pays.

L’affaire Tala Voyages est donc encore loin de pouvoir connaître son dénouement devant la justice 14 ans après la mort de Roger Kameni Tchuente. Ses ayants droits pour commémorer ce triste anniversaire, feront dire des messes pour le repos de l’âme du défunt ce 05 juin 2021 dans plusieurs paroisses au Cameroun.

Eric Boniface Tchouakeu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Minfi: Louis Paul Motaze suspend un agent

Par Antoine Bivana La décision fait actuellement les gorges chaudes au Minfi. « Monsi…