Home Société Afrique Cameroun > Alerte: Prison de Nanga-Eboko , Madame le régisseur participe à des  »Exécutions extrajudiciaires , arbitraires ou sommaires  » Mandela Center  »dénonce
Afrique - 13 mai 2021

Cameroun > Alerte: Prison de Nanga-Eboko , Madame le régisseur participe à des  »Exécutions extrajudiciaires , arbitraires ou sommaires  » Mandela Center  »dénonce

l’Ong exige sur la base de certains  faits présentés dans un rapport et avec  »une rare détermination  », la destitution immédiate de Madame le régisseur de la prison centrale de Nanga -Eboko, l’administrateur des prisons ,Agathe Suzanne Mengue et suivie de sa mise  immédiate à disposition de la justice , exige avec fermeté des autorités camerounaises et notamment du ministre de la justice ,garde des sceaux Laurent Esso l’ouverture immédiate d’une enquête.

Elle vient de  rendre publique un rapport de la situation des personnes incarcérées à la prison de Nanga-Eboko dans  le département de la haute Sanaga dans la région du Centre au Cameroun. 

Et impliquant ,le nommé Mvogo incarcéré à la prison centrale de Nanga-Eboko et décédé puis inhumé en catimini dans la nuit du 19 au 20 avril aux environs de 2 h du matin , après qu’il ne lui pas été donner de se soigner par l’administration de la prison qui le savait pourtant malade. Atteint d’une grave maladie et ponctuée de diarrhées aiguës le sieur Mvogo va mourir.

Lui qui quelques jours avant , n’avait pas respecté le  »deal  » avec Madame Mengue Suzanne , régisseur de la prison qui lui imposait à chaque fois de lui  rapporter du gibier après chaque sortie pour corvée( sans escorte ). A la suite , après un malentendu autour d’un gibier , le détenu Mvogo se verra désormais interdit de sortie de corvée. Malheureusement , ce dernier va développer une maladie quelques jours après et mourir sans assistance de l’administration pénitentiaire sous instructions de Madame le régisseur.

Selon des informations en sa possession , l’Ong fait savoir qu’exaspérés par le traitement inhumain,  cruel et dégradant a eux infligés très souvent  ,  4 autres détenus présentés comme meneurs de troubles au sein de la prison , et en répression aveugles sur des ordres de Madame de régisseur de la prison , ont été enchaînés dans des conditions effroyables et jetés comme des colis , dans la cellule disciplinaire de la prison , sans possibilité d’accès à l’eau et encore moins à la moindre nourriture.

  »Les gardiens de prison ont violemment molestés 3 d’entre eux , qui ont succombé le 22 avril 2021 à leurs blessures et à des suites graves d’actes de tortures à eux infligés » selon Mandela center.

Ils s’agit selon l’ONG des nommés : -Salfougna Idrissou, âgé de 30 ans. -Meyer Essomba alias Ondigui , condamné à vie et transféré il y’a 2 ans à la prison de Nanga-Eboko .-Biwole Aristide , prévenu.

Le 4eme détenu , heureusement ayant survécu à ses sévices est toujours  »cruellement enchaîné et détenu dans des conditions horribles en cellule d’isolement de la prison principale de Nanga-Eboko en ce moment (…) que depuis ce drame , Madame le régisseur de la prison a formellement interdit l’accès dans cet univers carcéral aux Ong’s et aux médias  »

Des actes qui selon l’Ong Mandela center: 

  » portent gravement atteinte à l’ensemble des règles minima des nations Unies pour le traitement des détenus s’appuyant sur la règle Mandela du 17 décembre 2005 ,ainsi qu’au code de conduite pour responsables de l’application des lois et à l’ensemble de principes pour la protection pour toutes les personnes soumises à une forme quelconque d’emprisonnement ou de détention , adoptés par l’assemblée générale des nations unies ,en 1979 et 1988 respectivement »

Des violations très dures des droits de l’homme que condamne fermement la société civile au premier rang desquels Mandela center , qui accuse l’administration  de la prison centrale de Nanga -Eboko  d’exécution extra-judiciaire ,arbitraire ou sommaire des détenus . 

Pierre Laverdure OMBANG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Pédophilie, viol et contamination au VIH

Cameroun : L’abbé Emilien Messina interdit d‘exercice Par Atogo’togo Junior «Moi, Monseign…