Home Economie Afrique Cameroun > Annonce de la hausse du prix des boissons: Luc Magloire Mbarga Atangana dit non
Afrique - 2 semaines ago

Cameroun > Annonce de la hausse du prix des boissons: Luc Magloire Mbarga Atangana dit non

Dans un communiqué rendu public, en début d'après-midi, à la suite de la correspondance du Syndicat national des débits de boissons et bars du Cameroun (Syndebarcam), qu'il l'informait, en date du 11 mai 2022, qu'il compte augmenter le prix de la bière dès le 1er juin 2022, le ministre du Commerce (Mincommerce) a réagi à la charge et informe le leader dudit syndicat que le prix des boissons reste inchangé jusqu'à nouvel avis.

Par Serge Aimé Bikoi

Le ministre du Commerce (Mincommerce) rappelle au président du Syndicat national des débits de boissons et bars du Cameroun (Syndebarcam) que « la bière, au même titre que les eaux minérales et les boissons hygiéniques, fait partie, aux termes de l’arrêté du 14 avril 2022, des produits dont les prix et tarifs sont soumis à la procédure d’homologation préalable et non à celle du dépôt préalable des barèmes ». Pour Luc Magloire Mbarga Atangana, la correspondance du leader dudit syndicat procède, par conséquent de ce point de vue, à une confusion de procédures. « Elle est, dès lors, irrecevable », clame le Mincommerce.

De plus, en matière d’homologation préalable des prix, L. Mbarga Atangana fait savoir à Hervé Nana que la procédure, qui obéit à des règles très précises, réserve le soin de la saisine de l’administration en charge des prix soit au producteur, soit à l’importateur selon le cas, à charge, par la suite, à la commission centrale des prix d’examiner la demande d’homologation et de soumettre son avis motivé à la sanction du ministre en charge des prix. Au regard de cette procédure, le patron du ministère du Commerce maintient la thèse selon laquelle « le prix de la bière demeure inchangé au Cameroun ». Mbarga Atangana prend, néanmoins, note de la double préoccupation que le Syndicat national des débits de boissons et bars du Cameroun (Syndebarcam) a exprimée, en l’occurrence « la raréfaction des produits brassicoles chez les distributeurs » et la « majoration des prix par ces derniers en violation flagrante de la loi ». « Les dispositions nécessaires, conclut-il, seront prises pour y remédier ».

Cette sortie publique du Mincommerce intervient alors que la Ligue camerounaise des consommateurs s’oppose, depuis cette fin de matinée, à l’initiative inique et cynique des « barmen cupides ».

Dans un communiqué publié, Delor Magelan Kamseu Kamguaing fustige la communication récente dudit syndicat, qui annonce le réajustement à la hausse des prix des produits brassicoles, en l’absence d’une hausse des prix desdits produits, par les producteurs. Pour le leader de la Lcc (Ligue camerounaise des consommateurs), cette sortie du syndicat des distributeurs de boissons au Cameroun est « de nature à perturber le climat social, déjà entamé par l’inflation des prix de certains produits de grande consommation , conséquence du Covid-19 et de la guerre en Ukraine. ». « Face à cette provocation, la Lcc, ajoute Kamseu Kamguaing, exhorte le ministère en charge des prix à *rejeter ce projet motivé davantage par l’appât du gain, et à sanctionner vigoureusement les tenanciers des points de vente qui reajusteront illégalement les tarifs à la hausse ». Aussi la Ligue invite-t-elle les consommateurs à plus de vigilance. « Camarades, exercez votre droit au choix, en choisissant de « boire » uniquement dans les « bars » qui ne changeront pas les prix. Les brasseurs n’ont pas bougé les prix. Les prix doivent rester inchangés., ajoute le leader de cette association de consommateurs.
La Ligue camerounaise des consommateurs(Lcc) salue la citoyenneté des brasseurs, qui, malgré la conjoncture économique défavorable, restent résilients et ne bougent pas les prix de leurs produits, souhaite qu’ils rendent leurs produits davantage disponibles dans les points de vente », conclut le président de ce réseau associatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Sommet de l’Etat: Les piliers du pouvoir de Paul Biya

Par Yves Junior Ngange Lorsqu’il accéda au Palais d’Etoudi  le 06 Novembre 1982,…