Home Politique Afrique Cameroun > Argent de la Can 2021: Le Mincom octroie un «lot de consolation» aux médias mécontents
Afrique - Afrique - Info continue - Médias - Spécial CAN - 3 semaines ago

Cameroun > Argent de la Can 2021: Le Mincom octroie un «lot de consolation» aux médias mécontents

L’opacité la plus totale continue d’entourer l’affectation discriminatoire des fonds publics alors qu’une autre donation financière a été, tout aussi discrètement, attribuée à des «lésés».

Par Mon’Esse

Plusieurs promoteurs de médias privés à capitaux privés sont, en fin de semaine dernière et en toute discrétion, passés à la caisse au ministère de la Communication (Mincom) à Yaoundé. Il s’agit d’un contingent de «lésés» de la première opération de distribution opaque de fonds, dans le cadre des «facilités» pour la couverture de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football, que le Cameroun accueille du 9 janvier au 6 février.

Comme la fois d’avant, les heureux bénéficiaires ont été appelés individuellement, pour une «prime» par tête de pipe de 1,3 million de francs par chaîne de télévision, et 800.000 francs par publication écrite ou chaîne de radio. Comme la première fois, le mystère plane encore quant aux critères d’éligibilité, le montant total débloqué et le nombre de bénéficiaires.

C’est le même jour, rappelle-t-on, que le Réseau des patrons de presse du Cameroun (Repac) avait annoncé, après les recoupements d’usage, la tenue d’une conférence de presse pour fustiger «la mal-gouvernance et les actes de corruption, de malversations et l’enrichissement illicite des gestionnaires publics». Dans un communiqué publié quelques jours plus loin, ce regroupement affirme que le chef de l’observatoire des médias et de l’opinion publique (OMOP) au Mincom, Denis Omgba Bomba, a réagi «mais sans pour autant lever les équivoques sur les questions de transparence et d’objectivité qui ont présidé cette opération». Et d’évoquer le maintien de l’imbroglio sur la gestion des affaires publiques». Promettant de se tourner vers d’autres instances pour y chercher des solutions sur cette sombre affaire, il appelle ses membres à préserver le calme et la paix en ce moment où des étrangers arrivent et séjournent au Cameroun.

On rappelle que Panorama Papers a, en son temps, dénoncé la manière opaque et discriminatoire dont les fonds publics ont été distribués au Mincom. Au lendemain de ces révélations, Denis Omgba Bomba s’était fendu d’un communiqué rageur dénonçant l’«imagination» et «la pure manipulation». A demi-mots, il reconnaissait néanmoins qu’«un montant forfaitaire de 1.300 mil pour les télévisions et 800 mil pour les radios a été prévu par Mincom», en résonnance (sic) avec le montant contenu dans le mémoire de dépenses de l’enveloppe de 275 millions consacrée à la communication par le chef de l’Etat, en vue d’accompagner les médias dans la campagne de communication promotionnelle sur le Cameroun. A l’en croire, il s’est agi d’appoints octroyés au secteur privé, participant «d’un accompagnement (…) pour la diffusion des supports audiovisuels dans le cadre de la campagne de communication promotionnelle sur le Cameroun».

Toujours est-il que, dans la fièvre du scandale, le même Omgba Bomba s’était, en petit comité, expliqué en attribuant le choix des premiers bénéficiaires à Patrick Tchouwa, le directeur de publication du Jeune Détective. C’est donc cet homme des réseaux, dont on ignore le rôle et la fonction au Mincom, qui s’est chargé de dresser la liste des «heureux gagnants» de la prime médiatique de la Can.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Fête de la jeunesse: ce sera avec le défilé contrairement aux 2 dernières années.

L’annonce a été faite hier, 27 janvier 2022 au cours d’une conférence de presse conjointe,…