Home » Cameroun > Assassinat de Martinez Zogo: “Ngoh Ngoh et Esso m’ont piégé. Je vais parler à Biya”, Amougou Belinga avant sa comparution ce jeudi

Cameroun > Assassinat de Martinez Zogo: “Ngoh Ngoh et Esso m’ont piégé. Je vais parler à Biya”, Amougou Belinga avant sa comparution ce jeudi

Amougou Belinga, Pdg du groupe l'anecdote retourne à la cour d'appel du centre ce jeudi 27 Avril 2023.

Par panorama papers
0 commentaire 6.9K vues

Par Joël Onana

Après le renvoi de sa demande de mise en liberté, le milliardaire et ses Avocats tenteront de sortir l’artillerie lourde ce jeudi. Les soutiens d’Amougou Belinga jubilaient déjà avant même qu’il ne se rende à la cour d’appel dernièrement.

Dans une publication, le journaliste Rémy Ngono indique que l’homme d’affaires accuse Ferdinand Ngoh Ngoh et Laurent Esso ses hommes sûrs.

” Alors que c’est jeudi qu’il est attendu à la cour d’appel, Jean Pierre Amougou alias Pablo Escobar, s’est levé de son mandat ( lit des prisonniers) à 3heures du matin, et a commencé à porter ses chaussures, croyant que le jour de sa libération est arrivé. Constatant que jusqu’à 9heures personne n’est venu le chercher, il a pris son téléphone pour appeler son ami Laurent Esso. Ce dernier n’a pas décroché. Très remonté, il a commencé à gronder : ” c’est un complot entre Ngoh Ngoh et Esso qui m’ont piégé. Je vais parler au chef d’État, je parle tout, je vais parler ooh! Je ne vais pas mourir avec la bouche fermée…” Ce n’est qu’après 11 heures qu’un prisonnier ambazonien qu’il emploie maintenant comme taximan, lui a dit qu’aujourd’hui c’est seulement mardi et non jeudi. Amougou Belinga Mbong s’est exclamé : ” akiééé! Le calendrier fait marche arrière ou je perds la mémoire?”. Encore deux nuits avant le jour J. Amougou Belinga ne va plus fermer l’œil “

a écrit le journaliste en exil.

La demande de mise en liberté de l’homme d’affaires Jean Pierre Amougou a été renvoyé au 27 avril prochain. Les juges de la cour d’appel ont rejeté la demande. Elle avait été introduite pour sa mise en liberté provisoire. Dans la salle, nos confrères ont pu apercevoir Me Ndoumou fondre en larmes. Des sources concordantes révèlent qu’il sait pourquoi il pleure.

En effet, d’après un avocat du consortium, Amougou Belinga aurait versé une provision de 100 millions de Fcfa assortie d’une prime spéciale de 1 milliards de Fcfa, s’il est libéré le 27 avril prochain.

Laisser un Commentaire

à Lire Aussi

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 05 06 2023

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen