Home Politique Afrique Cameroun > Assemblée nationale: Les femmes parlementaires lancent une série d’activités sur la route du leadership féminin de la première à la 10ème législature
Afrique - 5 mars 2021

Cameroun > Assemblée nationale: Les femmes parlementaires lancent une série d’activités sur la route du leadership féminin de la première à la 10ème législature

Cet événement vise à montrer le parcours et l’évolution positive de la représentativité féminine à l’Assemblée nationale à travers portraits, fresques, paroles et actes du Chef de l’Etat. Évocation de quelques grandes figures féminines ayant marqué d’une empreinte singulière l’Assemblée nationale durant dix législatures.

A la première législature en 1973, sept femmes députés étaient présentes à la chambre basse du parlement camerounais sur 180, soit 3%. Parmi les sept femmes députés membres du bureau, figure l’honorable Isabelle Ebanda Massoma, aujourd’hui septuagénaire qui tente de résister à l’usure du temps. A proximité de cette dernière qui fut vice-présidente de l’Assemblée nationale, il y a aussi deux autres qui étaient, l’une, questeur, et l’autre Secrétaire.

Il s’agit des honorables Madeleine Mbono Samba et Rose Abunaw Agbor, toutes militantes avérées et patentées du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Parmi les premières femmes députés présidentes de commissions à la chambre basse du parlement camerounais, figure Rosette Ayayi, présidente de la commission des finances aux 3ème, 9ème et 10ème législatures. A côté de celle-ci, il y a l’honorable Ngala Esther, présidente de la commission des affaires culturelles à la 9ème législature. La 3ème présidente de commission est l’honorable Douvaissa Aissa Hamadi, présidente de la commission des affaires culturelles, sociales et familiales à la 10ème législature.

Parmi les faits ayant marqué la trajectoire de ces femmes politiques, il y a la mutation du statut au parlement. Trois figures féminines sont passées du statut de député à celui de sénateur. C’est le cas de Geneviève Tjoues, ancienne députée Rdpc de la Sanaga Maritime, qui est, aujourd’hui, Vice-présidente du sénat; Armande Din Bell, ancienne députée Rdpc du Wouri-Centre et, aujourd’hui, sénateur. La 3ème dame ayant aussi ce destin parlementaire est Yvonne Asta. De manière globale, si antérieurement, sept femmes constituaient l’ossature des parlementaires à la première législature, 61 femmes sont députés sur 180, soit un taux de 33%.

Toutefois, même si l’arène politique demeure largement régie par les hommes avec les questions de mixité, d’égalité au travail, de parité et de complémentarité, force est de constater que les femmes s’escriment, tous azimuts, à s’autodéterminer pour une nouvelle répartition des rôles et des positions sur l’échiquier politique. Aujourd’hui, les députés femmes tiennent des hautes fonctions dans cette institution et même à l’international, où elles représentent souvent au plus haut sommet le Cameroun dans le cadre de la diplomatie parlementaire. Elles sont vice-présidentes, questeurs, secrétaires et présidentes de commission. Pour y arriver, l’histoire du parlement camerounais révèle un chemin sinueux et difficile emprunté par des femmes fortes et charismatiques, qui ont su occuper l’espace politique et redynamiser le jeu démocratique.

Serge Aimé Bikoi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Acharnement judiciaire contre le Mrc: Le Redhac appelle à la libération immédiate et inconditionnelle des prévenus

Tel est l’essentiel d’une sortie publiée le 7 avril 2021 par le Réseau des défenseurs des …