Accueil PolitiqueAfrique Cameroun | Assemblée nationale: Prorogation du mandat des députés, chausse-trappe à l’opposition

Cameroun | Assemblée nationale: Prorogation du mandat des députés, chausse-trappe à l’opposition

Le dépôt d’un projet de loi à cet effet ce 6 juillet 2024 sur la table du conseil des présidents a été immédiatement transmis à la commission des Lois constitutionnelles pour examen.

Par panorama papers
0 commentaire 297 vues

Par Léopold DASSI NDJIDJOU

Il s’agit en l’occurrence du projet de la loi N°2061/Pjl/An portant prorogation du mandat des députés à l’Assemblée nationale.

« Le mandat des députés à l’Assemblée nationale est, à compter du 10 mars 2025, prorogé jusqu’au 30 mars 2026 »,

précise l’article premier de ce projet de loi.

Selon le gouvernement, cette prorogation repose sur la nécessité d’alléger le calendrier électoral qui prévoit 4 élections au cours de l’année 2025. Il s’agit bien entendu des élections législatives et municipales, de l’élection présidentielle et des élections régionales. Le gouvernement va plus loin à cet effet en ajoutant que de ces 4 élections, seules les élections régionales sont indirectes, les 3 autres se tenant de manière directe,

« nécessitant un déploiement aussi bien humain que matériel et financier important ».

Il dit par ailleurs s’appuyer sur les prescriptions constitutionnelles de l’article 15, alinéa 4 qui disposent qu’en cas de crise grave, ou lorsque les circonstances l’exigent, le président de la République peut, après consultation du président du Conseil constitutionnel et des bureaux de l’Assemblée nationale et du Sénat, demander à l’Assemblée de décider, par une loi, de proroger ou d’abréger son mandat.  

Derrière le dépôt de cette loi se cache manifestement une volonté de mettre sous l’éteignoir certaines candidatures de l’opposition à l’élection présidentielle comme ne l’a sans cesse décrié le leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), Maurice Kamto. Ce parti comme bien d’autres qui espéraient glaner des élus pour aller aux charbons de la présidentielle de 2025 sont désormais dos au mur.

Ils ne disposent d’aucun élu dans les institutions politiques du pays, à savoir les deux Chambres du parlement, les Conseils régionaux et municipaux, tel que le prévoit l’article 121 du Code électoral. En dehors de la candidature indépendante qui semble pratiquement impossible au Cameroun à l’heure actuelle, le  ministre de l’Administration territoriale (Minat), Paul Atanga Nji, est déjà monté au créneau pour interdire la coalition des partis politiques, une façon de couper l’herbe sous les pieds de ceux qui comptent se mettre ensemble, se constituer en formations politiques.

Le Minat a déjà dit niet à l’Alliance pour le changement (Apc) qui porte la candidature de Maurice Kamto et l’Alliance pour la transition politique au Cameroun (Atp). Au sein de l’Apc pourtant, les caciques n’entendent pas les choses de cette oreille. Des voix se lèvent dès lors pour dire ne pas être concerné par la décision de Paul Atanga Nji. Toute chose qui fait penser que la présidentielle de 2025 sera préoccupante.

Subscribe
Notify of
guest

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

à Lire Aussi

About Us / QUI SOMMES NOUS

As its name suggests, Panorama papers is a general information site which covers most of the world’s news in broad terms. We also have a YouTube channel where you will find great interviews and other current videos. Panorama papers is a PANORAMA GROUP LLC product. We work with our own means (without sponsors), to provide you with free and credible information.

US CONTACT

  1. 13384 Marrywood Court, Milton, Georgia 30004, United States of America;
  2. Email:  info@panoramapapers.com
  3. Tel.: +17707561762, +17035012817 
  4. Africa Office BP. 35435 Yaoundé-Bastos, Cameroon (+237) 699460010

SILICON VALLEY 237 APPELEZ VITE

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen

0
Cliquez pour commenterx
()
x
Verified by MonsterInsights