Accueil PolitiqueAfrique Cameroun > Assemblée nationale: Une Maison pléthorique et allergique au respect des lois

Cameroun > Assemblée nationale: Une Maison pléthorique et allergique au respect des lois

Des faits relevés dans le fonctionnement de l’hémicycle corroborent un tel état des choses.

Par panorama
0 commentaire

Dans un Arrêté fixant limitation du nombre des postes de responsabilité non opérationnel au Secrétariat général de l’Assemblée nationale, signé le 10 juin dernier, on apprend que « désormais toute nomination à un poste de responsabilité non opérationnel au Secrétariat général de l’Assemblée nationale doit scrupuleusement respecter les effectifs fixés dans les tableaux ci-dessus.

En conséquence, les nominations intervenant en violation desdits effectifs seront considérées comme nulles et de nul effet et ne procureront aucun avantage à leurs bénéficiaires », explicite le texte signé par le Pan qui visiblement est excédé par le trop plein des employés qui sont recrutés pourtant sous sa signature. Par exemple, les textes limitent le nombre des Conseillers techniques à 5 alors que dans la réalité on en compte de 6 à 8.

En ce qui concerne les Chargés de missions, la loi limite les effectifs à 20 alors que l’hémicycle en compte 65. A côté de ces chiffres pléthoriques au sujet duquel s’interrogerait le sommet de l’Etat, Cavaye aurait décidé de nettoyer le milieu qui grouille de monde. Il se murmure qu’en haut lieu, on est très préoccupé par cette situation. On apprend qu’il y aurait plus de Chargés de missions à l’Assemblée nationale qu’à la présidence de la République. En dépit de cette préoccupation de la hiérarchie, on se rend compte qu’au moment de passer à l’acte de réduction des effectifs, ceci à la lecture de l’Arrêté, le Pan n’a pas en réalité une volonté forte de se séparer des effectifs encombrants.

« Toutefois, les responsables nommés antérieurement à la signature de la présente loi décision restent en fonction et conservent les avantages acquis, jusqu’à leur redéploiement vers d’autres fonctions », précise-t-il. Comment concilier cet imbroglio de faire et de défaire en même temps ? S’agit-il d’un mythe de Sisyphe ? On se demande par ailleurs, à quel jour aura lieu ce redéploiement.

Tout est vague, sans aucune indication dans le temps. On note aussi qu’à l’Assemblée nationale, en dehors du personnel pléthorique et oisif, il y a aussi cette pratique courante qu’affectionne le Pan de prendre des décisions sans qu’il y ait eu une réunion du Bureau de l’Assemblée nationale. Beaucoup de députés membres de l’exécutif se plaignent de plus en plus du fait qu’ils ne sont ni de près, ni de loin conviés à quelques réunions qui entérinent des décisions signées par le Pan.

Il en va ainsi des cas de la suspension de signature du Secrétaire général Gaston Komba tout comme du remplacement de son épouse pour rester dans le cadre de l’actualité. Une telle situation est fort regrettable, car le haut lieu de la fabrication des lois nationales se trouve en incohérence avec ses propres lois.

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un Commentaire

About Us

 

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes et de façon globale. Nous disposons également d’une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC

 

 

  

NOUS CONTACTER

revue de presses

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie