Afrique LA UNE Politique Trajectoire panorama 17 mai 2020 (0) (3492)

Cameroun > Ayem Roger Jean Claude: L’un des cerveaux du gang mafieux à la Présidence

Partager

Ayem Moger Jean Claude est un personnage très peu connu du grand public, mais très connu de la haute administration camerounaise. Originaire du Mbam et Inoubou, il est celui-là, qui est désormais au centre de tout dans la gestion du pays aux côtés de Ngoh Ngoh.
Il sera copté à la Présidence de la République par Jean Marie Atangana Mebara, alors Secrétaire Général de la Présidence où il évoluera comme simple Cadre.

Mais dès l’arrivée de Ferdinand Ngoh Ngoh, Ayem Moger, se liera de proximité avec le nouveau Sg/Pr, et formeront « la task-force » pour piloter tous les projets les plus juteux, et placer leurs proches dans tous les postes stratégiques du Cameroun.

Pour ce fait, il connaitra une fulgurante ascension dans les services de la Présidence de la République tels : Conseiller technique à la Prc, Chef de la Division économique à la Prc, Pcq de Natchigal Power Hydroelectric, membre du Conseil d’Administration de Camair-co, Camtel et plusieurs autres structures…pourtant le cumul de poste étant interdit par les lois camerounaises.

Dès lors Ayem Moger profitera de cette position dans l’ombre, pour piloter la gestion des affaires économiques du pays. Il sera apparenté comme le cerveau de tous les projets scandaleux au Cameroun.

On peut citer le dossier de la Can qui a connu un échec sur tous les plans, et à contribuer à salir l’image du Cameroun à l’international en discréditant ainsi l’engagement du Chef de l’Etat. Le dernier en date est le scandale qui se préparait au Ministère de la Santé Publique dans le cadre de la riposte contre le Coronavirus.

En effet, les 54 milliards (budget estimatif) pour la lutte contre le Covid-19, nul aurait été la vigilance de Paul Biya, en créant un fonds de solidarité inscrit dans les livres du Trésor Public, la Task-force préparait des détournements à outrance sur le dos des pauvres populations.

Pour vous montrer la perversité de ce groupe, malgré l’initiative présidentielle, le Sg/Pr avait par la suite instruit le Minsanté  à passer des marchés de gré-à-gré, violant ainsi toutes les procédures règlementaires, alors que cette tache relève uniquement de la compétence du Minmap, d’où le marché des 400 millions attribuer dans le plus grand secret à l’homme d’affaires James Onobiono, sous le couvert de son fils, pour la fourniture du matériel de riposte au Covid-19.

Il a fallu que les camerounais et les bailleurs de fonds se révoltent pour non-respect des procédures et pour les prix surfacturés qui apparaissaient pour que le marché soit annulé sur instruction du Chef de l’Etat.

Aussi il convient de rappeler, que Ayem Monger est également à l’origine du trafic d’influence et des violations de procédures de nominations à Camtel pour pouvoir placer leurs proches afin de contrôler la boite et quadriller tous les secteurs stratégiques avec son mentor Ngoh Ngoh.

A la vue de ce qui précède, on peut s’imaginer la colossale fortune que s’est bâtie par la Task-Force en si peu de temps pourtant de manière illicite.

Les membres du gouvernement vivent aujourd’hui sous le prisme d’énormes frustrations, car tout est géré par la Task-Force (Ngoh Ngoh +Ayem), qui bloque tous les dossiers quand ni le Sg/Pr, ni Ayem n’ont été associé. « L’intérêt de la Nation n’est plus préservé, nous fonctionnons au rythme des intérêts personnels de la Task-Force» C’est ce qui se murmurent dans les salons feutrés des membres du gouvernement qui par crainte de représailles du Vice-Dieu Ngoh Ngoh et de son bras droit préfèrent se taire.

Accéder au Sg/Pr est devenu le calvaire de tous ses ministres, car c’est lui qui a le dernier mot dans tout. Toujours obligés de passer par le secrétariat, on leur répond « le Ministre d’Etat est en réunion, il vous rappellera plus tard ». Feuille morte, le concerné ne rappellera jamais et le travail est bloqué. C’est dire que les Secrétaires Généraux depuis un certain temps ont tendance à croire qu’ils succèderont au PR et celui-ci après 9 ans de fonction déjà passé à cette haute fonction être le pire Secrétaire Général que le Cameroun ait connu. Du fait de sa longévité, il se croit être le dauphin

Même le Pm., Chef du Gouvernement ne peut décider sans l’avis préalable de Ngoh Ngoh, qui a pour cerveau Ayem, qui autrefois était connu comme le braqueur invisible, s’est dévoilé au grand jour par ses frasques répétées.


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *