Home Enquêtes Afrique Cameroun > Baisse du coût des transferts Mobile money: Sara money,  un concurrent redoutable pour les leaders déjà en place
Afrique - Afrique - 15 avril 2022

Cameroun > Baisse du coût des transferts Mobile money: Sara money,  un concurrent redoutable pour les leaders déjà en place

Depuis le début de cette année, les usagers assistent avec effroi à une flambée des prix sur les opérations mobile money. Alors Afriland first bank a pensé mettre sur le marché un produit défiant toute concurrence et qui viendra répondre aux besoins des usagers. Sara money est un produit d’afriland first bank consacré au mobil money, permettant de faire des envois et/ou retraits d’argent à moindre coût.

En enquête de Gabrielle Mekoui

Deux mois environ après son lancement à la foire Promote 2022 à Yaoundé, nous avons pu constater que Sara money reste encore moins connu du grand public. Au sortir d’une enquête menée sur un échantillon d’une vingtaine de personnes dans la ville de Douala, capitale économique du Cameroun, une douzaine de personnes affirment n’avoir jamais entendu parler de ce produit. Et parmi les huit autres  personnes, certaines disent avoir déjà entendu parler de Sara money sans vraiment prêter attention c’est-à-dire qu’elles connaissent le produit de nom. Pendant que d’autres disent connaître le produit..

Cependant, les douze qui affirment ne pas connaître ce produit, pensent qu’il y a eu absence de communication de la part d’Afriland first bank ou à défaut  il y a eu une faible communication sur le nouveau produit. C’est le cas par exemple de Sandrine T., jeune entrepreneuse dans le secteur d’  »accessoiriste » implantée dans la commune de Douala 5eme qui affirme ne pas connaître ce produit pourtant elle aurait aimé être au courant au vue des prix qui ne cessent de grimper chez les concurrents (orange money et mtn money). Cette dame n’est pas la seule à penser ainsi; c’est malheureusement le cas de onze autres personnes abordées. Parmi ces personnes, nous avons des étudiants de l’Essec de Douala ; des commerçants, du personnel administratif. Tous sont unanimes dans leurs remarques et ce qui revient tout le temps est l’absence de communication, de sensibilisation de la population de masse et ils pensent tous que Sara money est un produit de luxe qui n’a pour cible que des personnes nanties, bref d’une certaine classe sociale et/ou les clients d’Afriland first bank.

Par ailleurs, nous avons également rencontré des personnes qui connaissent le produit même si parmi elles, on a celles le connaissant uniquement de nom parce qu’elles auraient vu des post sur les réseaux sociaux tels que facebook et Whatsapp. Ou alors elles affirment avoir entendu parler de Sara money par un proche. C’est le cas de Jacky N. (agent comptable dans une grande entreprise d’assurances à Bonanjo, Douala 1er), elle dit : ‘’ la première fois que j’ai entendu parler de Sara money, c’était lors d’un échange avec mon ancien collègue. On échangeait sur la nouvelle tarification des transferts d’argent et il me fait comprendre qu’il y a un nouvel opérateur sur le marché avec des prix imbattables. Et ce nouveau venu n’était en fait que Sara money.’’ A la question de savoir si elle a déjà eu recours  à  ce service. Elle va nous répondre par la négation mais envisage de le faire à sa prochaine opération. Elle va poursuivre en disant qu’elle ne peut vraiment pas nous donner son point de vue pour le moment mais espère le faire très bientôt et de manière positive.

Quant  à Ursula F.qui affirme connaitre le produit également de nom. Nous avons cherché à savoir comment elle était au courant de Sara money. Elle va nous apprendre que c’est au lendemain de l’augmentation des prix chez orange money et mtn mobile money : ‘’ j’ai vu les commerciaux d’afriland first bank partager des flyers non loin de mon restaurant.Et certains de mes clients les avaient à la main. Je me suis rapprochée d’eux pour savoir de quoi il était question. Ils m’ont dit qu’il s’agit d’un nouveau service de transfert d’argent. Un produit de leur banque pour le  mobile money dénommé Sara money. Et que je devrais me rendre à l’une de leurs agences pour la souscription.’’ Elle va poursuivre en disant : ‘’ Moi personnellement je n’avais quasiment rien saisi dans leur brochure et je trouve la procédure d’ouverture d’un compte Sara money très compliquée et en plus il faut se rendre tout le temps à l’une de leurs agences pendant que leurs concurrents sont à tous les coins de rue et pas besoin de trop de tracasserie pour l’ouverture d’ un compte chez eux.  Franchement il faut leur dire si vous en avez l’occasion de revoir leur procédure de souscription pour que ce soit accessible à tous. » A quelques pas de l’établissement de restauration de Ursula F., on va aborder Olivera M., journaliste  qui nous dira: ‘’ Sara money je ne connais pas vraiment. Sauf que sur les réseaux sociaux j’ai lu un post sur les nouveaux services d’Afriland first bank via le transfert d’argent par mobile. Pour une appréciation sur la base de ce que j’ai lu ça me semble très intéressant surtout qu’il s’agissait des transactions hors frais ou même moins que les propositions que nous offrent les deux leaders de transfert d’argent’’.

Des personnes abordées et qui connaissent le produit, certaines affirment n’avoir pas encore souscris faute de points de vente non existants dans leur entourage. C’est le cas d’Olivia P, mère et femme au foyer habitant dans la zone de pk14, quartier situé dans Douala 5eme  .Elle souhaiterait souscrire surtout qu’elle fait en moyenne 5 à 8 opérations de transferts d’argent le mois et pense qu’elle gagnerait en frais chez Sara money du point de vue de la gratuité des opérations mobile money , si elle se fie aux  informations qui circulent sur les réseaux sociaux.

Par contre, pour ceux qui le connaissent et l’utilisent déjà. Ils avouent que l’accès est plus compliqué que les autres. Trop de procès. Mais affirment qu’une fois ton compte créé, l’utilisation est facile et les coûts des transactions sont moindres que chez les concurrents. C’est presque gratuit à l’exception de la nouvelle taxe ajoutée tout récemment sur tous les transferts d’argent. Le seul hic c’est les points de vente. Il faut impérativement se rendre à une agence Afriland first bank pour la souscription et même pour créditer et/ou débiter son compte. Mais les transferts se font d’abonné à abonné sans encombre. Tel est le cas de  J.C Basson, un commercial dans le marketing, qui ne tarie pas d’éloge à l’ endroit d’Afriland first bank. Pour lui ce service arrive à temps. Il a souscrit depuis plus d’un mois et pense ne pas bouger d’aussi tôt.  ‘’Je pense que Sara money va pouvoir clouer le bec à ses concurrents qui sont seulement installés dans ce pays pour nous appauvrir de plus en plus. S’il pouvait aussi investir dans la téléphonie pour chasser ses fanfarons. Sara money c’est la meilleure, c’est quasi gratuit. Le seul bémol se situe au niveau des points de vente, il faut toujours se rendre à une agence Afriland first bank. Il faut vraiment qu’il pense à revoir ce volet et aussi revoir l’ouverture de compte. En tout cas je ne me plains.’’

Pour rappel, Afriland first bank, leader dans son domaine au Cameroun, est une institution  bancaire de référence, créée en 1987, elle est devenue internationale au fil du temps au point de s’établir sur plusieurs continents en l’instar de l’Afrique, l’Europe et  l’Asie. Avec une clientèle variée de tout bord à travers le monde. Sans oublier ses nombreuses activités telles que le financement des opérations de trade finance des grandes entreprises et des petites et moyennes entreprises à travers le continent africain.

Aujourd’hui elle se lance dans le mobil money à travers son application ‘’Sara by Afriland first bank’’. Cette application est téléchargeable dans google play store ou apple store. Il suffit de se rendre en agence pour finaliser la souscription qui donne accès à un compte d’utilisateur.

Ce service a été dévoilé au grand public pendant la grande foire Promote qui s’était tenue à Yaoundé, au mois de février dernier. Ce service serait tombé à pic dans le contexte actuel où  des transactions d’argent se font de plus en plus par le relais du mobile money. Et surtout que les usagers estiment que les deux leaders de transfert d’argent sur le territoire national abusent avec les frais de transferts de plus en plus élevés, par contre chez Sara money, il est question des transactions à moindre coût voir même  hors frais. Cerise sur le gâteau, le promoteur est camerounais alors au tant mieux consommer local, en d’autres termes le ‘’made in Cameroon’’.   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Sommet de l’Etat: Les piliers du pouvoir de Paul Biya

Par Yves Junior Ngange Lorsqu’il accéda au Palais d’Etoudi  le 06 Novembre 1982,…