Afrique LA UNE Politique panorama 16 février 2020 (0) (2007)

Cameroun > Banditisme d’État: Le Rdpc est un parti illégal selon la loi

Partager

« Nous ne savons pas si c’est en tant que simple association ou alors en tant que parti politique que le Rdpc se permet d’investir des candidats pour les législatives et les municipales. N’oublions pas que le Rdpc est l’ancêtre de l’Union nationale camerounaise. Depuis 1990, nous n’avons jamais vu un arrêté légalisant le Rdpc, que ce parti nous le présente », a déclaré Me Agbor Ashu.

Au cours de l’émission Droit de Réponse ce dimanche 16 février 2020 sur la chaîne de télévision privée camerounaise Equinoxe Tv, Me Ashu Agbor Emmanuel, avocat au barreau du Cameroun, a qualifié d’illégal le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), le parti au pouvoir au Cameroun : « nous ne savons pas si c’est en tant que simple association ou alors en tant que parti politique que le Rdpc se permet d’investir des candidats pour les législatives et les municipales. N’oublions pas que le Rdpc est l’ancêtre de l’Union nationale camerounaise. Depuis 1990, nous n’avons jamais vu un arrêté légalisant le Rdpc, que ce parti nous le présente », a déclaré Me Agbor Ashu. L’avocat, anglophone d’origine, a déclaré que le seul moyen de faire taire les armes dans le Southern Cameroons (nord-ouest et sud-ouest du Cameroun) c’est de respecter la résolution 1608 du 21 avril 1961 de l’Onu qui accorde l’indépendance au Southern Cameroons et enjoint à l’Angleterre, les gouvernements de la République du Cameroun et du Southern Cameroons de signer un traité d’union qui définira le mode de vivre-ensemble de chaque peuple.


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *