Home Economie Afrique Cameroun > Bassin du lac Tchad : 1,264 millions pour stabiliser le Nord et l’Extrême-nord
Afrique - Une - 4 décembre 2020

Cameroun > Bassin du lac Tchad : 1,264 millions pour stabiliser le Nord et l’Extrême-nord

Des conventions de financement ont été signées hier à Yaoundé.

Ce sont deux accords de financement du projet de Facilité régionale pour la stabilisation du bassin du Lac Tchad (Rsf) qui ont été signés hier au ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat) par le Programme des nations unies pour le développement (Pnud) et la France et la Grande Bretagne.

Le premier accord signé entre le Haut-commissaire de Grande Bretagne et le représentant résident du Pnud s’élève à 1,1 milliard FCfa, et le second signé entre le Conseiller de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France et le représentant résident du Pnud est de 164 millions FCfa.

En tout, une cagnotte d’un milliard 264 .millions de francs pour le financement de projets pouvant concourir à ramener la vie dans la partie camerounaise du Bassin du Lac Tchad, fenêtre du Cameroun, meurtrie par les exactions de la secte Boko Haram et l’Etat islamique. Poussant les populations à déserter la zone, pour un afflux de réfugiés dans les localités voisines.

Pour le représentant de l’ambassadeur de France au Cameroun,

il faut attaquer le problème au moteur du conflit et établir la paix sur le long terme; il faut donner du travail aux Jeunes et ce n’est pas une affaire du Cameroun seul. Mieux, il va-falloir engager des infrastructures lourdes, les routes, les centres de santé, et accompagner les populations dans l’exploitation des activités agricoles, l’élevage et la pêche afin que le retour à la sérénité soit total et de mise sur l’ensemble de la région et au Cameroun de manière globale ».

embraie Alamine Ousmane Mey, le Minepat

Corinna Fricke, ambassadeur d’Allemagne au Cameroun, aborde dans le même sens, en ajoutant

un problème de gouvernance. Avec le Pnud, on s’engage à construire des infrastructures ».

Le pays d’Angela Merkel est le leader du groupe (avec la Grande Bretagne) des partenaires du Cameroun dans le projet Rsf. Et

nous injectons de l’argent dans ce projet pare que nous y croyons. Ça va booster l’économie locale et repousser la poussée des extrémistes islamistes. Çà peut apporter une nouvelle dynamique dans la région parce que nous espérons, et nous croyons que ça peut changer la vie des populations de la zone ».

a déclaré Rowan Laxton, le Haut-commissaire de Grande Bretagne

L’appui arrive à point nommé.

L’afflux des réfugiés a alourdi les défis structurants, la vulnérabilité, l’insécurité alimentaire, la malnutrition et des épidémies. Du coup, la vie est devenue une épreuve dure ».

décrit Alamine Ousmane Mey

Parlant de «plus de 320 mille déplacés internes, exposés à l’extrême pauvreté et donc vulnérables au recrutement par la secte Boko Haram». D’où la satisfaction du gouvernement camerounais.

Nous remercions les partenaires qui ont permis des actions qui ont permis de retrouver l’espoir dans certaines localités de la zone du Lac Tchad et de la région de l’Extreme nord. La crise a d’abord sollicité une réaction humanitaire, ensuite cette stabilisation qui permet le retour des réfugié, pour faire des activités génératrices de revenus entretenus par ces populations ».

a salué le Minepat

Surtout que

cela va en droite ligne de notre Stratégie nationale de développement 2020-2030″.

poursuit-il

Ajouté au plan de reconstruction des régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest engagé par le président de la République.

Tout cela va concourir à l’atteinte de l’émergence qui entraînera un développement inclusif. Et la fenêtre régionale de stabilisation est un maillon essentiel dans ce processus ».

insiste le Minepat

La Facilité régionale pour la stabilisation du Bassin du Lac Tchad a vu le jour le 17 juillet 2019 à Nyamey au Niger et concerne les quatre pays du pourtour du Lac Tchad que sont le Cameroun, le Niger, le Tchad et le Nigeria. Le problème étant régional, le projet s’appuie sur trois volets d’intervention : humanitaire, sécuritaire et développement. Le Pnud en est l’acteur de mise en œuvre.

Arlette Akoumou Nga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Football: Issa Hayatou prend fonction

Issa Hayatou installé ce jour – à Yaoundé – dans ses fonctions de président d&…