Accueil Infos Continu Cameroun | Bataille du “grand soir”: Quand la populatité du jeune monarque Bamoun fait trembler les partisans du gré à gré

Cameroun | Bataille du “grand soir”: Quand la populatité du jeune monarque Bamoun fait trembler les partisans du gré à gré

Beti Assomo, Atanga Nji et Ferdinand Ngoh Ngoh poursuivent leur avancé fulgurante vers un coup d'Etat masqué contre Paul Biya et le reste de son gouvernement. Le trio ne lésine sur aucun moyen pour affirmer sa toute puissance. Ces 3 mousquetaires qui se croient déjà au pouvoir, font des victimes au quotidien dans un pays en mode pilote automatique.

Par panorama papers
1 commentaire 29,4K vues

Par Hajer Elina

Alors qu’on pensait que les représailles contre l’élite Bamoun par le Ministre de la défense (Mindef), avait atteint son paroxisme et s’était estompé avec l’envoie du Général Esaï Ngambou en 2ème section en date du 5 juillet 2023 au sujet d’une tentative de shisme au sein de l’église évangélique du Cameroun (Eec); décision jugée disproportionnée par rapport à la faute commise, et sanctionnée par un décret comportant une signature douteuse du président de la République, le message porté numéro 001941/MP/Mindef/02415, du 10 juin 2024, vient à point nommé rappeler aux fils et filles de Ncharre Yen engagés dans les forces de défense et de sécurité du Cameroun, qu’ils sont placés dans le viseur du Moulinex, prêts à être broyé en cas de moindre dérapage.

En réalité, tout laisse croire avec le message porté suscité, que le code de discipline militaire camerounais s’applique à tête chercheuse. Puis qu’il suffit le temps d’un week-end, de faire le tour de la capitale politique Yaoundé où réside Beti Assomo, Atanga Nji et Ngoh Ngoh, pour voir au combien les soldats sont engagés dans les honneurs militaires. Quid dans les anniversaires, quid dans les Baptêmes, quid dans les mariages et même dans les buvettes du coin de la rue, et parfois au prix d’une bière; sans que cela ne fasse du bruit. Beti Assomo a-t-il déjà révoqué l’officier de la garde présidentielle qu’on a vu donner les honneurs militaires à un certain Hervé Bopda? Ou c’est parce qu’il n’était pas Bamoun !?

Par ailleurs, on se rappelle que, plusieurs fois, de hauts gradés de l’armée de Beti Assomo, des préfets et sous préfets d’Atanga Nji ont fait allégeance aux autorités traditionnelles sans que le moindre bruit soit entendu.

Alors, ce qui convient aujourd’hui de qualifier de chasse à l’Homme engagé contre les nobles fils et filles Bamoun des forces de défense du Cameroun, peut se comprendre de deux manières.

Le commun des mortels peut tout d’abord penser qu’il s’agit pour le Ministre, auteur du message de révocation, de régler des comptes personnels au peuple Bamoun suite à la mort de son fils pendant une formation militaire au Bataillon des troupes Aéroportés de Koutaba (Btap), dans le Noun, le 19 décembre 2013. En suite, il sagit pour l’appareil répressif de l’Etat, détenteur du “Moulinex”, de broyer et réduire à néant la popularité du jeune Mouhammad-Nabil Mbombo Njoya, Sultan roi des Bamouns, qui en deux années de règne seulement; a été nommé par la presse américaine parmi les personnalités les plus influentes de l’Afrique, et ce n’est pas tout. Plusieurs Awards au niveau international sont encore en “cours de téléchargement” pour le tout jeune monarque.

En tout état de cause, Aristide Beti Abada est peut-être mort dans la Noun, mais pas de mains Bamouns. De même “on ne cache jamais la lumière du soleil”, disait Longue Longue. Le Roi restera Roi, malgré les affres du Moulinex. Et les fils du Noun forts et méritants, resteront militaires. Le Cameroun nous appartient à nous tous. Appliquons la loi, … oui. Mais Appliquons là pour tout le monde, de manière équitable et aveugle. C’est quand même lâche, méchant et barbare de renvoyer ces enfants au quartier après leur cérémonie de sortie présidée à Koutaba le 27 mai 2024, ( moins d’un mois), par le Général Philippe Mpaye, en présence de Dr. Sa Majesté le Sultan Mouhammad-Nabil Mbombo Njoya.

Subscribe
Notify of
guest

1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
trackback

[…] AUSSI : Cameroun | Bataille du “grand soir”: Quand la populatité du jeune monarque Bamoun fait trembler… BamounCamerounDestabilisationJoseph Beti AssomoNabil Mfonrifum Mbombo NjoyaRdpcUdc […]

à Lire Aussi

About Us / QUI SOMMES NOUS

As its name suggests, Panorama papers is a general information site which covers most of the world’s news in broad terms. We also have a YouTube channel where you will find great interviews and other current videos. Panorama papers is a PANORAMA GROUP LLC product. We work with our own means (without sponsors), to provide you with free and credible information.

US CONTACT

  1. 13384 Marrywood Court, Milton, Georgia 30004, United States of America;
  2. Email:  info@panoramapapers.com
  3. Tel.: +17707561762, +17035012817 
  4. Africa Office BP. 35435 Yaoundé-Bastos, Cameroon (+237) 699460010

SILICON VALLEY 237 APPELEZ VITE

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen

1
0
Cliquez pour commenterx
()
x
Verified by MonsterInsights