Home Opinion Cameroun > Beti: Assomo fait le tour du propriété au Cresar
Opinion - Science - Une - 18 octobre 2020

Cameroun > Beti: Assomo fait le tour du propriété au Cresar

Le patron de de la Défense a effectué une descente au Centre de recherche pour la santé des Armées (Cresar) aux fins d’évaluer sa capacité technique et de booster la détermination de son personnel dans l’exercice de ses missions au quotidien en période Covid-19.

Nous sommes venus vous rendre cette visite pour mieux nous imprégner de ce qui se passe ici. Nous avons pu appréhender l’importance de la coopération scientifique internationale qui a permis au Cresar d’évoluer et d’atteindre son niveau d’activité actuel »,

a lancé l’envoyé de Paul Biya, en faisant un clin d’œil de reconnaissance à l’endroit des partenaires qui accompagnent le Centre depuis sa création en 2000.

Il s’agit des Etats-Unis avec l’Ong Metabiota dont le Directeur général est Tamoufe Ubald ; de « Johns Hopkins University (Jhu) » ; du « Centers for disease Control and prevention (Cdc-Atlanta »). Il y a aussi la France qui assiste le Cresar avec l’Institut de recherche pour le développement (Ird).

Nous sommes venus surtout pour vous encourager et vous féliciter et transmettre les félicitations de notre chef à tous, M. le président de la République, chef des Forces armées qui a permis l’avènement de ce centre »,

insiste Beti Assomo, conscient du rôle de ce dispositif dans la plan de riposte gouvernemental dans la lutte contre la propagation du Covid-19.

En effet, l’institution qui est logé au sein du poste de commandement de l’Etat-Major de l’Armée de Terre, lieu-dit Carrefour intendance, a pour mission de mener la recherche et le diagnostic biomédical au profit des Forces de Défense et du Cameroun tout entier. Joseph Beti Asssomo en s’y rendant le jeudi15 octobre dernier, « sur très hautes instructions du chef de l’Etat » dans un environnement marqué par la lutte acharnée contre la pandémie Covid-19, a avoué que ce n’est pas le fruit du hasard.

Vous êtes un acteur majeur du dispositif gouvernemental de la lutte contre la Covid-19 et vous jouez ce rôle de manière efficace au profit des Forces armées mais également au profit du grand public. Il se fait que le travail qui s’effectue est appréciable mais grâce à cette visite nous voulons contribuer à un plus grand rayonnement de ce que vous faites au quotidien. Il nous semble qu’au niveau du grand public, il y a encore un travail à faire, que le grand public sache ce qu’il y a ici comme expertise, ce qu’il y a ici comme possibilités de prise en charge non seulement par rapport à la pandémie actuelle mais également par rapport à toutes ces maladies qui menacent le pays de temps en temps »,

a reconnu le Mindef tout en invitant ses collaborateurs à plus d’initiatives dans l’objet bien compris d’une plus grande visibilité de l’action du Cresar au quotidien.

Nous avons noté soigneusement les doléances que vous avez formulées. Nous allons nous attacher à rechercher des réponses à certaines d’entre elles, celles qui paraissent les plus importantes, notamment l’amélioration de votre cadre de travail, parce que vous avez été installés ici dans un cadre qui se voulait provisoire »,

a-t-il promis au Directeur du Cresar, le Lieutenant-Colonel Nwobegahay Julius Mbekem, tout en lui demandant de transmettre les félicitations et les encouragements à toutes ses équipes, civiles et militaires.

Le Cresar, laboratoire de référence d’analyse et des tests Covid-19

Le Cresar a une Plate-forme technique constituée de huit (08) laboratoires de Biologie moléculaire ; deux (02) laboratoires de diagnostic biomédical ; une petite usine pour la production d’azote liquide ; une salle pour le stockage des échantillons et un groupe électrogène.

Vous avez fait un travail remarquable par rapport à ce qui est du Vih-Sida. Vous avez été retenus comme laboratoire de référence d’analyse et des tests Covid-19. Ceci n’a pas été fait par complaisance de la part du gouvernement mais bien en fonction des équipements et de l’expertise que vous avez »,

s’est réjoui Beti Assomo.

La satisfaction du ministre doit certainement être revigorée par le fait que le chef de l’Etat, a récemment autorisé l’achat d’équipements de pointe pour transformer le Cresar en un laboratoire militaire de référence de diagnostic biomédical.

Ces équipements subissent actuellement des tests préalables à leur réception. La plateforme de diagnostic biomédical de référence militaire sera donc opérationnelle très prochainement »,

confie-t-on du côté du Mindef.

Par ailleurs, le Cresar dans le cadre du programme Pefar au sein des Forces armées contribue à renforcer la capacité des techniciens de laboratoire militaires dans le diagnostic des infections en général et du Vih en particulier ; former les techniciens de laboratoire militaires sur la gestion de laboratoire ; former les techniciens de laboratoire militaires sur les techniques de biologie moléculaire ; former le personnel de laboratoires militaires en biosûreté et biosécurité ; élaborer les Procédures opérationnelles Standards pour les laboratoires de la santé militaire, entre autres.

En outre, en ce qui concerne les stages académiques, le Cresar offre des stages académiques de niveaux Master et doctorat PhD pour les étudiants des universités au Cameroun. Plus de 60 étudiants y ont déjà été formés sur des spécialités telles que: les techniques de biologie; la Coordination de la recherche sur le terrain; l’Analyse des données ; la rédaction scientifique. Il encadre et supervise aussi des étudiants sur leurs dissertations et mémoires.
Léopold DASSI NDJIDJOU

Réactions :

Lieutenant-Colonel Nwobegahay Julius Mbekem, chef du Cresar

« Tester le Covid-19 chez les militaires et la population en général« .

Lieutenant-colonel Nwobegahay Julius Mbekem, chef du Cresar

Le Cresar est le Centre de recherche pour la santé des Armées. Dans le cadre de la pandémie du Covid-19, le Cresar est un laboratoire de référence pour le test du Covid-19. Le Cresar joue un double rôle : tester le Covid-19 chez les militaires et la population en général. Cela entre en droite ligne avec le concept d’Armée-Nation formulé par le chef de l’Etat, chef suprême des Forces armées. Au fil des années, le Cresar a réalisé beaucoup de choses. Par exemple en 2014 et 2016 le Cresar avec le soutien technique de son partenaire Metabiota Cameroun a aidé les ministères de la Santé, des Forêts et de l’Elevage à confirmer les foyers de la variole de singe chez les animaux sauvages. En Mai 2016, le Cresar avait confirmé le diagnostic de la grippe aviaire hautement pathogène (H5N1) à partir d’échantillons collectés par le Laboratoire national vétérinaire (Lanavet).

Ubald Tamoufe, représentant résident de Metabiota (Le partenaire principal du Cresar, une Ong américaine au Cameroun)

« Nous sommes les partenaires du Cresar depuis sa création, il y a 20 ans« .

Ubald Tamoufe, Représentant résident de Metebiota au Cameroun

Notre contribution auprès du Cresar est à la fois technique et aussi une contribution financière. Nous contribuons à la recherche des financements dans le fonctionnement de Cresar. Sur le plan technique, nous écrivons ensemble les projets avec le Cresar, nous mettons en œuvre des projets, ensemble avec le ministère de la Défense (Mindef), avec la santé militaire et les populations civiles. Enfin, pour les publications, nous les faisons ensemble avec le Mindef à travers le Cresar.

En termes de réalisations, le Centre a joué un rôle très déterminant dans la santé publique camerounaise au cours de ses 20 ans d’existence. Dans le cadre du Covid-19, nous accompagnons le Cresar dans sa mission de santé publique. Nos équipes en tant que Metbioata apportent l’appui technique au niveau du laboratoire ; nous apportons un appui dans le plaidoyer de la recherche des moyens pour la mise en œuvre de ces activités auprès de la coopération américaine par exemple. Nous sommes les partenaires du Cresar depuis sa création, il y a 20 ans.

Propos recueillis par L.D.N.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Extreme-Nord: Des tensions intercommunautaires qui n’en finissent pas !

Déjà 19 morts depuis le début des affrontements Dimanche. Un Conflit intercommunautaires, …