Home Culture Afrique Cameroun > Bidoung Kwpatt: « Le cinéma est le pilier de l’économie »
Afrique - Culture - Une - 23 novembre 2020

Cameroun > Bidoung Kwpatt: « Le cinéma est le pilier de l’économie »

Affirmation faite par le ministre des Arts et de la culture à l’occasion de la cérémonie de clôture du festival Yarha qui s’est tenu du 15 au 22 novembre dernier à Yaoundé.

Une semaine a suffit, pour que les camerounais et surtout les adeptes du cinéma vivent en direct les fruits de dur labeur de leurs compatriotes. À l’occasion de la cérémonie de clôture le 22 novembre dernier, Ismaël Bidoung Kwpatt est revenu sur quelques ressentis que lui ont suscitées les projections des films au cours de cette 7e édition.

A travers la projection des films, vous avez le temps d’une semaine fait revivre le cinéma camerounais. Vous avez aussi su raviver les passions et inscrire votre engagement dans une dynamique de découverte et de renouvellement des talents »

a-t-il révélé à l’attention du top management du Festival Yahra, coordonné par Nwet.

Et d’ajouter

je voudrais saisir cette opportunité pour marquer toute notre satisfaction et louer l’engagement de tous les sponsors, les mécènes et les missions diplomatiques engagés dans cette merveilleuse aventure qui n’ont cessé de manifester leur soutien au projet Yarha depuis la première édition ».

Le Minac a profité de l’occasion pour rappeler l’importance et toute la place de la loi n°2020/011 du 20 juillet 2020 régissant les associations artistiques et culturelles au Cameroun, qui permettra sa structuration en fédérations dans l’objectif de regrouper les professionnels par discipline, en associations, pour le meilleur développement quantitatif et qualitatif de la production artistique et culturelle au Cameroun.

Ces regroupements en fédérations que nous appelons de tous nos vœux viendront combler un vide dans la recherche commune des solutions que devraient trouver les artistes à leurs problèmes les plus élémentaires. Dans cette perspective, et dans une démarche inclusive, nous restons ouverts pour toute proposition dans le cadre de la rédaction des textes d’application que viendront accomplir la vision fédératrice qui sous tend l’application de la loi que nous avons et qui va désormais gouverner le mouvement artistique et culturel national »,

a-t-il indiqué.

Et de poursuivre

de même, la nouvelle stratégie nationale de développement, cadre de référence de l’action gouvernementale pour la période 2020-2030 en abrégé Snd 30, considère désormais le sous-secteur arts et culture comme l’un des piliers de la transformation structurelle de l’économie. Cette prise en compte du domaine des Arts et de la Culture dans l’agenda de développement, Snd 30, vient démontrer la place prépondérante de la culture comme vecteur de la croissance ».

Par conséquent,

par cette orientation, le gouvernement entend développer les industries culturelles et créatives… À ce titre, l’industrie cinématographique est appelée à jouer un rôle majeur en tant que pôle de création de richesse et d’expression des talents ».

Rostand TCHAMI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Etats-Unis > Portrait: Retour sur le parcours de Joe Biden, 46e président des Etats-Unis

Une page se tourne aux Etats-Unis. Le président élu Joe Biden et sa vice-présidente Kamala…