Home Sport Afrique Cameroun > Boxe: Patricia délocalise le championnat à Foumban.
Afrique - 4 août 2021

Cameroun > Boxe: Patricia délocalise le championnat à Foumban.

La cérémonie d’ouverture empreinte de solennité qui a précédé le début des hostilités.

Le préfet du Noun, Um Donaccien, accompagné de ses collaborateurs est accueilli par Mme le Maire de la ville de Foumban et présidente du syndicat des Maires du Noun. La solennité est marquée d’abord par l’exécution de l’hymne national et d’une prière œcuménique. Dans la foulée, un mouvement d’ensemble, chorégraphique enchaîne dans une exécution synchrone de l’hymne national qui promeut le vivre ensemble et l’unité dans la diversité qui caractérise le Cameroun.

On parle ici de l’hymne national Adamou Ndam Njoya. L’autre phase solennelle aura été le défilé des équipes devant les autorités. Deux discours viendront clore cette cérémonie d’ouverture. D’entrée de jeu, Patricia Ndam Njoya,  rayonnante dans son boubou traditionnel et revêtu de ses attributs de première magistrate de la ville, va souhaiter la bienvenue à toutes les délégations et à Monsieur le préfet et sa suite. Le point culminant de son adresse est cette doléance lancée à l’autorité administrative en tenant ses gants roses offerts par la fédération camerounaise de boxe ( Fecaboxe).

« Monsieur le préfet, tant que Foumban n’aura pas un gymnase digne de ce nom, je ne porterai jamais ces gants pour boxer », lance-t-elle suscitant les acclamations de la foule dont l’esplanade s’est révélée étroite pour la contenir. Elle a, poursuit-elle, avec ses collaborateurs cherché en vain un endroit dans la ville pour accueillir la compétition. Finalement, conclut-elle, parce que la Mairie est au cœur de la ville, elle a cédé le préau à cet effet.

Elle a aussi indiqué qu’elle a tant désiré que cette compétition se tienne à Foumban pour permettre aux Camerounais d’autres régions de découvrir les facettes de la cité des arts, une ville à jamais culturelle. La oresidete du syndicat de mairies du Noun a de ce fait décidé d’offrir une visite guidée à toutes les délégations à travers les différents sites culturels de la ville et ses environnants. S’appuyant sur le match d’exhibition de boxe feminin qui a opposé Nyangono Lynsha du Sud, victorieuse sur Ngwenko du Centre, le préfet en prenant la parole, va indiquer que mieux vaut la fin d’une chose que son commencement. Ce qu’il vient de vivre, confesse -t-il, augure de la qualité des combats qui auront lieu à Foumban.

Le nouveau préfet, homme épris de paix, a dans la foulée indiqué que c’est samedi, au moment de la remise des trophées qu’il aura vraiment des choses à dire. Il a poursuivi en indiquant que la doléance de Mme le Maire va arriver à bon port. Avant de déclarer l’ouverture de la compétition, il va féliciter les responsables de la Fecaboxe, le Maire et le syndicat des Maires du Noun, les parlementaires pour cette initiative louable d’organiser la compétition dans le Noun. En souvenir de ce événement, une paire de gant va lui être offerte. Le cœur du Noun va battre pendant une semaine sur le ring à l’esplanade de la mairie la maison Blanche de Foumban. 

Léopold DASSI NDJIDJOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Minfi: Louis Paul Motaze suspend un agent

Par Antoine Bivana La décision fait actuellement les gorges chaudes au Minfi. « Monsi…