Home Société Afrique Cameroun > Carnet noir: Décès de l’opérateur économique Jean «Vespa» Njila
Afrique - 10 avril 2021

Cameroun > Carnet noir: Décès de l’opérateur économique Jean «Vespa» Njila

L’homme d’affaires est décédé le lundi 5 avril 2021 à Yaoundé, des suites de maladies. Il avait 85 ans

Au quartier carrière dans le 2e  arrondissement de la ville de Yaoundé, les nombreux usagers de la capitale politique connaissent certainement le carrefour Jean Vespa. Mais ce qu’ils ignorent certainement, c’est que  cette artère a été nommée ainsi en référence à  Jean Njila dit Jean Vespa, un homme d’affaires à succès qui a fait fortune dans le commerce. L’octogénaire qui est décédé précisément à l’âge de 85 ans le lundi 5 avril 2021, s’était fait une réputation en or dans le domaine de la vente des chaussures, des montres et des investissements immobiliers.

Jean Njila fait partie de ses hommes d’affaires camerounais de la première heure, originaires de la région de l’Ouest  et autodidactes. D’après le quotidien national bilingue Cameroon Tribune dans son édition en kiosque le jeudi 8 avril 2021, il a quitté son village Balengou, à l’âge de 5 ans pour se rendre à Obala (Centre) où résidait son frère ainé. À l’âge de 12 ans, toujours dans la ville,  il décide de se lancer dans la vente de canne à sucre. Deux ans plus tard, il quitte Obala pour la ville de Yaoundé où il travaille pendant longtemps avec ses frères ainés.

«À l’époque, les jeunes enfants n’avaient pas le droit de porter le pantalon. Mais un jour, il en a porté un et il a été réprimandé. C’est ainsi qu’il décidé de le vendre et d’en racheter deux autres. Grace à cet argent il a pu acheter du tissu super 100. Et en partenariat avec son cousin qui était couturier, il a ouvert un comptoir de vêtements. Des articles qu’il livrait dans plusieurs localités du Cameroun»

explique l’un de ses fils.

Dans les années 50, le jeune homme d’affaire décide de diversifier ses activités. Il fait la rencontre du grec Tsekenis, avec qui il se lie d’amitié. C’est ainsi qu’il va se mettre à acheter vêtements et montres dans les magasins de son nouvel ami, pour ensuite  les revendre en détail. De simple détaillant, il devient par la suite un grossiste réputé. Brûlant d’ambition, il va ensuite s’intéresser au domaine de l’immobilier. C’est ainsi qu’il va acquérir plusieurs parcelles au quartier carrière ou il érige une cité dans laquelle l’État loge fonctionnaires et diplomates de l’époque. Parmi ses locataires, il y avait un certain colon français qui possédait une moto de marque Vespa. Les deux hommes deviennent de véritables amis au point où, en quittant le pays,  ce dernier lui lègue sa moto, faisant de Jean Njila, l’un des premiers camerounais à posséder un tel engin ; d’où le surnom Jean-Vespa.

Ces dernières années, Jean Njila a été victime de plusieurs Avc. C’est un de ses attaques qui a eu raison de lui.

Paul Tcheck

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Yaoundé : Encore Grève du personnel à Lanacome

Pancartes à la main , les  personnel du Laboratoire National de Contrôle de qualité d…