Home Politique Afrique Cameroun > Catastrophe de Bata: La mission humanitaire camerounaise décorée par Beti Assomo
Afrique - 18 mai 2021

Cameroun > Catastrophe de Bata: La mission humanitaire camerounaise décorée par Beti Assomo

Ce 17 mai 2021, la salle des Actes du ministère de la Défense (Mindef) a servi de cadre à une cérémonie emprunte de sobriété et de solennité.

Au total 185 récipiendaires parmi lesquels 8 journalistes ont été décorés par un gratin de personnalités sous la présidence de Joseph Beti Assomo. Ainsi, tour à tour, le ministre des Relations extérieures, Le Jeune Mbella Mbella; le Secrétaire d’État auprès du Mindef chargé des anciens combattants et des victimes de guerre, le Secrétaire générale (Sg) au ministère de l’administration territoriale, le Sg du Mindef, le chef d’État-Major des Armées ont entre autres participé à cette décoration qui s’est faite en plusieurs vagues.

Deux décrets présidentiels, signés le 7  mai dernier confèrerent cette distinction à titre exceptionnel. En premier lieu, il y a  le décret portant à titre exceptionnel dans l’Ordre de la valeur du Grand officier, décerné au général de brigade Ezo’o Mvondo Simon décoré par Beti Assomo himself. En deuxième lieu il y a le décret signé le même jour décorant à titre exceptionnel  dans l’Ordre du Mérite camerounais. A ce niveau, trois grades ont été décernés à 184 militaires et journalistes.

Au niveau du grade de Commandeur, il y a eu 5 distinctions dont font partie le général de brigade Housseni Djibo, le capitaine de vaisseau Oloungou Oyono Jean Claude, le colonel  Bamkoui Eile Joël, le colonel Ngolo Ngomba Tobie Gabriel et le colonel Messie Ngolla Jean Vincent. Deux récipiendaires ont eu droit ici au grade d’officier. Il s’agit du lieutenant colonel Ambani Ebimi  Alain Roger et du capitaine de frégate Nguesse Ekoum Sainclair.

En ce qui concerne le grade de chevalier pour terminer, il y a eu 77 décorations parmi lesquelles le patron de la Communication, le capitaine de vaisseau, Atonfack Guemo Cyrille. Par ailleurs, au nombre des récipiendaires on compte les colonels, à l’exemple du colonel médecin Abeng Mbozo’o Émile ou le colonel Ndongo Ndongo Simon. En ce qui concerne les lieutenants, on peut mentionner le lieutenant colonel médecin Oumarou Jean Paul,les commissaires de police, les adjudants, les sergents, les caporaux et les civiles.

Il convient de relever que le lieutenant et médecin Ousmane Abba Waziri a été décoré à titre posthume car il a choppé le virus au cours de la mission et a rendu l’âme ici à Yaoundé. l’originaire du Mayo Tsanaga dans l’Extrême-Nord, âgé de 43 ans, qui laisse une veuve et deux enfants, a reçu un hommage poignant du Mindef qui a parlé d’une grosse perte non seulement pour sa fille, mais aussi pour l’armée et le pays.

Pour mémoire, il faut rappeler que la mission humanitaire camerounaise en Guinnée Équatoriale en date du 15 mars 2021, a été menée par Joseph Beti Assomo et Paul Atanga Nji du Minat, missionnés par Paul Biya auprès de ce pays frère meurtri par l’explosion des armes à Bata, une catastrophe sans précédent au sein de ce peuple.

Satisfécit d’un travail bien fait.

La décoration d’hier au Mindef est la résultante d’une reconnaissance du pouvoir équato-guinéen et de sa population pour la qualité de l’engagement des Camerounais et leur expertise sur le terrain.

« Les hommes et femmes de cette mission pluridisciplinaire ont travaillé jours et nuits du côté de leurs camarades d’armes équato-guinéens, africains, européens, asiatiques et américains. Leur discipline, leur acharnement au travail, leur solidarité au sein du groupe et surtout leur  savoir-faire, leur expertise et leur ténacité à la tâche, ont suscité le respect et l’adminration de tous, même les populations civiles de Bata s’en souviendront longtemps »,

s’est ouvert Joseph Beti Assomo à l’assistance.

Il a dans la foulée indiqué que le président équato-guinéen a adressé  ses remerciements à son homologue camerounais. S’exprimant sur !a composante média  dont 8 ont été décorés, le Mindef a rappelé que ce n’est pas le fait du hasard.

« En effet du côté de nos militaires, les femmes et les hommes de médias ont été également décorés à titre exceptionnel par le chef de l’État ». 

Il s’agit de ceux qui ont couvert de bout en bout la mission humanitaire camerounaise en Guinnée Équatoriale. Il a en plus précisé que les médias ont relevé l’importance et la portée de cette mission auprès de l’opinion publique nationale et internationale.

Aux yeux du ministre, les journalistes décorés ont fait le journalisme de guerre avec tous les risques qui y sont attachés. Il a par ailleurs transmis à tous les 185 décorés, les félicitations appuyées du chef de l’État. A l’issue de la cérémonie, Nje Mbonde, un journaliste décoré, a tenu  à expliciter la symbolique de la décision présidentielle.

« Le fait que les médias ont été décorés aujourd’hui est un message que le chef de l’État envoie à la presse.Nous faisons partie des composantes qui construisent la Nation et nous devons continuer à oeuvrer pour le retour à la paix dans notre pays »,

a-t-il déclaré entre autres.

Une reconnaissance à la seule presse gouvernementale qui  envoie les médias privés à leurs chères études.
Léopold DASSI NDJIDJOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Pédophilie, viol et contamination au VIH

Cameroun : L’abbé Emilien Messina interdit d‘exercice Par Atogo’togo Junior «Moi, Monseign…