Home Sport Afrique Cameroun > Chronique du chan
Afrique - Sport - 19 janvier 2021

Cameroun > Chronique du chan

Bepanda! Bepanda! Petite fille de Bepanda ! Tu as gardé ta réputation intacte. Mince. Je me demandais bien par où viendrait le premier fait divers de ce Chan. Parce que j’avais voulu négliger le record de Bepanda. Record de faits divers…record vieux de 49 ans. Yes! En 1972, le Cameroun organise la 8ème Coupe d’Afrique des Nations. Le 27 février 1972, le Zaïre affronte le Congo Brazzaville au stade de la réunification de Bepanda. Patratras! Le stade est dans le noir. La lumière revient et encore…Tchack ! Nous sommes en 1972. 49 ans plus tard…Bepanda revient à la charge. La différence, c’est que en 72, c’était un fait banal et anecdotique. Aujourd’hui c’est un fait de propagande et de théories folles. La différence, c’était qu’en 72, tous les spectateurs priaient pour que la situation se normalise, aujourd’hui on serre les fesses pour qu’elle s’éternise. 

Hier le Patriarche Hervé-Emmanuel N’kom a probablement invoqué tous les ancêtres de Ngog Lituba et la lumière fût ! Mais Bepanda hein…waaa ! La sorcellerie a d’abord commencé sur les ascenseurs. Lors des répétitions, tout allait bien. Même le match face au Mozambique, nickel. Mais hier, aucun ascenseur n’était fonctionnel. Faut donner aussi les bœufs et le vin aux doyens de Bepanda. Vous pensez qu’il n’y a que Mfandena qui peut gronder? Donnez le vin dion! Les Hoga John Essome , Paul Sabin Nana , attendent le vin au calme pour desserrer les fesses. Ils les serrent tellement, que même les buts refusent de rentrer…waaaaa. Bepanda est un quartier de football qui nous a offert même les holà hier au stade…

Mais je dis hein? Les gars qui ont construit le stade de Bepanda là.  C’est eux qu’on appelle Magil? C’est quoi cette façon de monter les positions commentateurs ? Derrière les buts? Depuis que je fais les stades au monde, je n’avais pas encore vu l’autre là ! Corrigez moi ça vite! Vous faites certains de mes grands qui n’ont pas beaucoup de taille là, je ne cite pas je vous connais, sont obligés de lever la tête comme des hérons pour voir la pelouse…vite vite! On ne peut pas mettre autant d’argent pour faire un beau stade et vous laissez des petites choses comme ça. 

Bon…il y a même encore quoi hééé ? Voilaaaa. Où est passé Tara? C’est seulement pour Yaoundé? Et l’hymne du Chan qu’on ne met jamais au stade. C’est comment ? Vous avez honte de ça ? Je voudrais quand même rappeler au comité d’organisation, que ce n’est pas possible de continuer ainsi. On ne vend rien à grignoter au stade? Donnez la possibilité à mes mamans qui se battent là de nous vendre même le pain chargé non? Waaaa! Il paraît que vos sandwichs c’est pour les Vip. Une volontaire m’a dit hier qu’un journaliste n’est pas un Vip. Désormais c’est décidé. Je vais au stade en veste et cravate. Comme Aliou Goloko  ahahaha…La plume qui chante

Martin Camus Mimb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Yaoundé : Encore Grève du personnel à Lanacome

Pancartes à la main , les  personnel du Laboratoire National de Contrôle de qualité d…