Home Politique Afrique Cameroun > Conflit anglophone: Le Nigeria joue-t-il franc jeu?
Afrique - 21 septembre 2021

Cameroun > Conflit anglophone: Le Nigeria joue-t-il franc jeu?

Le communiqué de la  Défense signé hier par le chef de la Division communication, le capitaine de vaisseau Cyrille Serge Atonfack Guemo, soulève un pan de voile sur la boîte de Pandore.

 » A l’aide d’un engin explosif improvisé (Eei) et d’un lance-roquettes antichar ( Lrac), les insurgés ont immobilisé les véhicules des Forces de Défense avant d’ouvrir un feu nourri sur ces derniers, sérieusement  incapacités par la déflagration des charges explosives »,

écrit le porte-parole de la Grande-muette

suite aux événements du jeudi 16 septembre 2021 où un convoi du 6ème Bataillon d’intervention rapide (Bjr) en mission de reconnaissance a été la cible des séparatistes dans la localité de Bamesing , arrondissement de Ndop, département de Ngo-Ketunjia, région du Nord-Ouest. Le communicateur de l’armée ne fait aucun mystère sur le ravitaillement des séparatistes par des intelligences hors des frontières.

« Il importe de relever que les services de renseignement ont établi avec certitude que la montée en puissance de ces groupes terroristes, de par l’armement de gros calibre dont ils disposent et font systématiquement usage, découle en grande partie de leur jonction avec d’autres entités terroristes opérant hors des frontières de notre pays « ,

assure-t-il.

On a compris. P!us loin, il indique que l’entrée en scène d’explosifs de forte capacité et de nouveaux armements consacre indubitablement  le changement de paradigme dans les opérations en cours, les Forces de Défense et de sécurité ayant pour mission de tout faire pour restaurer la paix et garantir la libre circulation des personnes, biens et capitaux sur toute l’étendue du territoire national.

Pour conclure, le colonel Atonfack affirme sans ambages qu’il est désormais clairement établi l’existence de liens et d’échanges d’armements sophistiqués entre les sécessionnistes des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest »avec des groupes intégristes violents exogènes. 

La frontière du Nigéria sur la selette

En suivant la communication du Mindef, il n’y a point l’ombre d’un doute que ces armes viennent du Nigéria. En parlant de  » groupes intégristes violents exogènes*, il va sans dire qu’on pense au Mend particulièrement actif dans le Delta du Niger. Le gouvernement fédéral à Abuja en sait quelque chose sur le maléfisme de ces rebelles. En indexant ces groupes, le gouvernement du Cameroun indexe à coup sûr une certaines responsabilité du Nigéria qui ne jouerait pas franc jeu sur le coup.

Et c’est le lieu d’affirmer que le pays de Paul Biya a toute la légitimité de demander à son grand voisin de payer sa dette historique vis-à-vis du Cameroun pour son rôle joué au cours de la tentative de sécession du Biafra. Personne ne l’a oublié. Alors que le gouvernement de Charles de Gaulle demandait à Ahidjo de céder le sol camerounais pour base arrière aux sécessionnistes, il opposa un niet cinglant. Ce fut au Gabon et en Côte d’Ivoire que ces initiatives furent lancées. La suite, on la connait car le Cameroun veilla à ce que les rebelles n’entrent sur son territoire.

Comment et pourquoi le Nigeria ne joue-t-il pas le même jeu et franchement ? Le Minat a récemment conduit une délégation chez le grand voisin toujours pour solliciter une plus grande attention dans la veille aux frontières.  A-t-il été compris? Un dessin s’affine. Les infiltrations de Boko Haram a partir du sol nigerian dans la partie septentrionale du pays, peut se dupliquer au sud par un un passage des armes à la frontière comme du couteau dans du beurre. Et à ce niveau, il ne sert plus à rien de faire la fine bouche quand on perd près d’une quinzaine d’hommes des rangs de son élite en quelques jours.

Léopold DASSI NDJIDJOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Magouille autour des visas: L’Ambassade d’Allemagne décline toute responsabilité

Par Antoine Bivana En cas de paiement, l’Ambassade d’Allemagne invite les usagers à faire …