Home Politique Afrique Cameroun > Conseil régional de l’Ouest: La grosse humiliation d’Hilaire Foka Foka dans le Noun.
Afrique - 28 septembre 2021

Cameroun > Conseil régional de l’Ouest: La grosse humiliation d’Hilaire Foka Foka dans le Noun.

La réunion départementale de prise de contact entre les différents acteurs de la décentralisation dans ce département et les membres de l’exécutif de cette collectivité territoriale décentralisée (Ctd) a viré au cauchemar pour son président. 

Dans la salle des fêtes de Foumban ce 28 septembre 2021, tout semblait annoncer à première vue une journée remplie  et surtout dans une certaine ambiance bon enfant. Le tout premier patron de la Région de l’Ouest, foulait officiellement la terre du Noun pour la première fois, aux fins d’une implémentation harmonieuse de la Décentralisation. Ce qui s’apparentait à une partie de plaisir comme il en est allé dans la Menoua il y a quelques temps, s’est très vite mué en supllice sans fond pour Jules Hilaire Foka Foka.

Il aura bu la honte jusqu’à la lie, payant cash le prix de son refus de prendre au sérieux les mises  en garde à lui adressées par la famille politique Udc, qui avait raflé tous les 17 sièges des délégués départementaux en lice dans le Noun lors des régionales du 6 décembre 2020. En effet, alors que l’édile de la ville de Foumban, dans son mot de bienvenue avait amplement embrayé sur le fait anormal et incompréhensile que l’Udc n’ait pas un seul poste au bureau du Conseil, cela n’a pas suffit à dissuader le président régional de donner la parole à quelque membre du bureau que l’Udc refuse de reconnaître comme tel.

On se souvient que lors de l’élection, le conseil Conseil de plein droit qui s’est tenu le 22 décembre 2020, juste après l’élection du président et de son premier vice, l’Udc avait quitté la salle de vote pour protester car le poste qui était sensé lui revenir de droit, le Rdpc s’en était accaparé sans état d’âme. Ce 28 septembre 2021, lorsque Jules Hilaire  Foka Foka arrive dans le Noun, bastion de l’Udc, il est conscient qu’il n’est pas en terrain conquis. Il sait que dans son equipe, il y a des conseillers qui sont perçus  comme des usurpateurs de postes.

C’est précisément l’oubli ou la méprise de cette réalité qui va jeter le feu aux poudres. Lorsque le conseiller Mongbat Mvessah Ibrahim sollicite la parole et l’obtient du haut de la tribune, lui le natif du Noun, un des vice-présidents du bureau en sa qualité du chef traditionnel, instantanément, tous les udcistes, solidairement quittent la salle, abandonnant le président du Conseil avec quelques membres de la société civile, une poignée de chefs traditionnels et les délégués départementaux de certains ministères clés dans le processus de la décentralisation.

Cette bourde arrive précisément au moment où le préfet Um Donaccien, s’était retiré. Abandonné dans la salle, le oresident Foka Foka se réduit avec les autres à négocier en vain pour le retour de l’Udc. Il n’en sera rien car cette famille va tenir son conseil à la Mairie de Foumban. Une réunion qui aura occulté à tous points de vues celle organisée par le président régional.

C’est dans une salle des délibérations de la mairie archicomble, après avoir recensé les différents secteurs prioritaires susceptibles de contribuer au bien être des populations, en présence de six délégués départementaux que Patricia Adamou Ndam Njoya va mettre un terme aux différentes propositions. Les différents projets arrêtés, maturés ont été remis à la tombée de la nuit au président du Clnseil régional en  présence du préfet du Noun. Au regard de cette situation, il va sans dire que la première difficulté de l’Ouest en tant que Région est au sein de son bureau.

Patricia Tomaino Ndam Njoya, a du reste indiqué avoir écrit au chef de l’État sur la question, après qje le ministre de la Décentralisation et du développement local ait signifié à l’Udc que cette affaire d’élection est au dessus de ses compétences. Après la Menoua, le Noun vient de mettre à nu les dysfonctionnements démocratiques à l’Ouest. L’autre étape cruciale qui attend le président du Conseil régional et les siens, est le Haut Nkam. D’autres frustrations nées de la représentativité querrellée au sein du bureau pourrait éclater.

Léopold DASSI NDJIDJOU, À Foumban

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Extreme-Nord: Des tensions intercommunautaires qui n’en finissent pas !

Déjà 19 morts depuis le début des affrontements Dimanche. Un Conflit intercommunautaires, …