Home Economie Afrique Cameroun > contrebande: La douane saisie plus de 800 téléphones et accessoires en provenance du Nigeria
Afrique - 4 mai 2021

Cameroun > contrebande: La douane saisie plus de 800 téléphones et accessoires en provenance du Nigeria

 Dans la ville de Douala, 800 téléphones portables et accessoires dissimulés dans un car de transport de personnes provenant du Nigeria ont été saisis par  la brigade mobile de douane de Bonaberi, apprend-on.

Au mois de mars 2021, la brigade mobile des douanes de Limbe, Dans la région du Sud-ouest, au mois de mars dernier, la brigade mobile de douana avait saisi plus de 2600 téléphones en contrebande plus précisément au poste de contrôle de Mudeka. Il faut noter que ces saisies à répétitions suscitent beaucoup de questions sur la contrebande des téléphones portables au pays.

En effet, en dépit d’une augmentation fulgurante du taux de pénétration du mobile dans le pays au cours des 20 dernières années, les recettes douanières, elles, ont drastiquement chuté.

Aujourd’hui, moins de 100 millions de Fcfa sont collectés par mois sur les 2 milliards environ encaissés dans les années 2000. Cette baisse contraste avec l’augmentation du nombre et de la qualité des téléphones importés.

explique-t-on à la direction générale des douanes du ministère des Finances

Afin de combattre ce phénomène, le gouvernement camerounais avait annoncé l’entrée en vigueur, à compter du 15 octobre 2020, d’un système de collecte numérique des droits de douane sur les téléphones portables et les tablettes. Ce système imposait aux opérateurs de mobile en activité dans le pays de se connecter à une plateforme numérique conçue par la société Arintech, afin de permettre le prélèvement des droits de douane sur les téléphones portables, en le défalquant sur le crédit de communication du propriétaire du terminal.

Mais, face aux réserves émises par les opérateurs de mobile (caractéristiques techniques limitées de la plateforme, gestion des données personnelles, légalité du moyen de paiement, perte projetée du chiffre d’affaires du fait de la déconnexion automatique des clients rechignant à payer les droits de douane pour leur terminal…), et la grogne populaire née de ce projet visant pratiquement à transférer le paiement des droits de douane sur les terminaux aux utilisateurs, le gouvernement a dû surseoir à sa réforme.

En somme, ces entrées de façon frauduleuses causent un grand déficit dans la collecte des recettes douanières.

Gabrielle Mekoui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Sommet de l’Etat: Les piliers du pouvoir de Paul Biya

Par Yves Junior Ngange Lorsqu’il accéda au Palais d’Etoudi  le 06 Novembre 1982,…