Afrique Economie LA UNE panorama 19 avril 2020 (0) (336)

Cameroun > Coorpération: 230 milliards d’allègement de la dette vis-à-vis de la France

Partager

C’est une bouffée d’oxygène pour le Cameroun. Le pays vient de bénéficier d’un allègement de sa dette vis-à-vis de la France, selon une annonce faite par Christophe Guilhou, l’ambassadeur de France au Cameroun, au terme d’une audience accordée le 16 avril par le chef de l’Etat Paul Biya.

La veille de cette annonce, le diplomate français avait déjà indiqué sur compte Twitter que, « Dans la continuité de l’annonce du président de la France Emmanuel Macron, nous proposerons très prochainement un plan de soutien pour la lutte contre le Covid-19 au Cameroun». Ainsi fut dit, ainsi fut fait.

Le 15 avril dernier, Emmanuel Macron a indiqué qu’il faut déployer un paquet massif de mesures de soutien économique, à la hauteur des besoins évalués par les ministres des finances africains (au moins 100 milliards de dollars) et les Nations Unies, afin de donner aux pays africains les marges de manœuvre dont ils ont besoin pour financer la lutte contre la pandémie et ses effets indirects, économiques et sociaux.

Il a alors appelé tout particulièrement la banque mondiale, le fonds monétaire international, la Banque africaine de développement, la nouvelle banque de développement et les autres institutions régionales à utiliser tous leurs instruments pour soutenir les économies africaines, et à revoir leurs politiques d’accès aux financements et leurs plafonds en matière de quotte-part pour permettre aux pays à faible revenu d’en bénéficier.Liquidités indispensables
Le président français a également appelé à un moratoire immédiat sur le service de toutes les dettes extérieures, qu’elles soient bilatérales ou multilatérales, publiques ou privées, et ce jusqu’à la fin de la pandémie.« En appui à ce processus, le Fmi doit décider dès à présent d’attribuer des droits de tirage spéciaux (Dts) aux pays africains, ce qui leur fournira les liquidités indispensables à l’achat de produits de base et de matériel médical essentiel. Enfin, nous demandons à tous les partenaires de l’Afrique de sanctuariser leurs crédits d’aide au développement » à déclaré M. Macron.

Au cours de l’année 2020 courante, le gouvernement camerounais entend rembourser ses dettes pour une enveloppe globale de 1011,9 milliards de Fcfa, selon les données du ministère des Finances. Ce service de la dette publique est réparti en 472,2 milliards de Fcfa pour la dette extérieure, contre 539,7 milliards pour la dette intérieure, laquelle est constituée à 36% des titres publics émis sur le marché des capitaux.

Au demeurant, ces prévisions gouvernementales pourraient ne pas se réaliser, au regard de la crise du Coronavirus à laquelle est confronté le monde, avec des incidences notables sur les activités économiques. Pour ce qui est du Cameroun, selon les experts, avec le ralentissement des activités et les mesures barrières adoptées par le gouvernement, l’on s’achemine vers une baisse des recettes publiques.

De ce point de vue, la banque centrale des États de la Cemac (Beac) a d’ores et déjà recommandé aux différents gouvernements d’adopter des lois de Finances rectificatives, qui cadreront avec les prévisions de recettes et dépenses plus réalistes, au regard du chamboulement provoqué par le Covid-19 dans l’environnement socio-économique.

Dans cette même veine, le Comité de pilotage du Programme des réformes économiques et financières de la Cemac, qui s’est réuni le 28 mars 2020 à Brazzaville, au Congo, a «recommandé aux États de négocier collectivement, et d’obtenir pour tous les États, l’annulation de l’ensemble de leurs dettes extérieures». Un autre champ des politiques de convergence.


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *