Home Enquêtes Afrique Cameroun > Corruption: Quand des commissaires de police se fichent de la loi
Afrique - 4 semaines ago

Cameroun > Corruption: Quand des commissaires de police se fichent de la loi

L’alerte est donnée dans les réseaux sociaux par un journaliste à bord du véhicule de transport:

Un bus de l’agence Charter voyage parti de Bafoussam dans l’après-midi du samedi 13 mars avec une surcharge de 14 personnes en plus des passagers ayant embarqué va traverser tous les contrôles et barrières de police et de gendarmerie, ce malgré l’interdiction il y’a quelques jours par le ministre des transports de toute surcharge dans nos véhicules de transport urbain et interurbain.
” Un bus de l’agence de voyage charter en situation de surcharge extrême.
Il s’agit du bus parti de Bafang à 15h, ce 13 mars 2021 pour Yaoundé. 12 passagers de plus occupent le couloir et les escaliers.
Dénonçons pour le changement. N’attendons pas les accidents.

Rapidement nous allons mettre en branle notre réseau sur le long de la route ,car nous avons la nouvelle il est 17 heures passés de quelques minutes et le chauffeur roublard a déjà atteint les encablures de Ntonga.
Les autorités sur le chemin sont saisis , à ndiki on nous rassure que le bus a été interpellé photo à l’appui .Mais chose curieuse, notre informateur à l’intérieur du bus nous tient informé du contraire.
Le Bus va continuer son bonhomme de chemin et procéder à des ramassages en route et va prendre en plus deux autres passagers,ignorant les risques encourus.
L’axe est pourtant très accidentogêne. On se souvient encore de l’hécatombe de ndikinimeki-nomale qui avait fait une cinquantaine de mort, rien n’empêche ,le transporteur vereux de continuer son chemin et son ramassage.
Au même moment ,nous nous activons en alertant par sms et coup de fil par ci et par là pour stopper ce bus qui peut si rien est fait créer quelque chose de grave sur cette route.
Notre informateur à l’intérieur du bus en peut plus et ne veut pas voir les choses de compliquer et nous tiens informé à la minute près :

[13/03 à 17:49] Le gars s’est d’abord arrêté après Makenene. Maintenant, on a repris la route
[13/03 à 18:03] On est déjà à ndiki
[13/03 à 18:18] ils ont traversé Ndiki propre

Jusqu’à ce que on peut ensemble constater que notre alerte donnée ne pèsera pas pour stopper ,ce chauffeur en surcharge et roulant en pleine vitesse sur l’axe Bafoussam – Yaoundé et qui malgré les nombreux contrôle n’ai pas inquiété .

Notre informateur :
[13/03 à 18:43] : Y a un truc qui tourne pas rond
[13/03 à 18:46] : Le bus de Charter en provenance de Bafang en direction de Yaoundé en surcharge est déjà au péage avant Bafia
[13/03 à 19:21] : Contrôle Mixte police/gendarmerie de GOUFAN déjà alerté à cet effet.

Nous reprenons notre souffle et fier d’avoir sauvé des vies. Mais très vite nous allons déchanter car, même si le bus a été stopper par le contrôle mixte de gendarmerie et police au niveau de Goufan à quelques kilomètres de Ombessa, il va très vite repartir.

Notre informateur :
[13/03 à 19:56] : Bus encore stationné. Passagers tjrs ds le bus…. Bizarre
[13/03 à 19:58] : Le contrôle de police a laissé le bus repartir sans faire descendre les 14 de la surcharge après Bafia
[13/03 à 20:07]: Un commissaire est parti de Bafia pour prendre son enveloppe. Il a libéré le bus. Ainsi va le pays.

Comme une épée dans le ventre nous recevons la nouvelle. Le bus intercepté vient d’être libéré par un commissaire de police parti de Bafia, qui curieusement et au grand dame des passagers, simplement venu pour prendre son enveloppe et repartir.

Le bus va donc repartir très calmement, libre de toute action et aucun passager en surcharge n’ayant descendu du bus comme prescrit par le ministre des transports il y’a quelques jours à peine.

Et pourtant, le Ministre des Transports, Monsieur Ngalle Bibehe Jean Ernest Masséna, portait à la connaissance de l’opinion publique, et conformément à la réglementation en vigueur, sur une grande opération autour de la surcharge dans les transports urbains et interurbain saisissant une fois de plus, l’ occasion pour inviter tous les usagers de la route à observer scrupuleusement les règles du Code de la route.

Et même ,ce 12 mars la descente inopinée du ministre des transports dans quelques agences à soa à Yaoundé n’aura sans doute pas effleurer la conscience de notre chauffeur racoleur sur les dangers imminents. Et bien peut être parceque pour lui ” L’objectif de cette descente qui a eu lieu le 12 mars 2021, était de s’assurer de l’application effective des mesures anti-Covid 19 dans ce secteur d’activités et de sensibiliser davantage les transporteurs sur celles-ci.” et qui semble bien avoir pas pour lui de rapport direct avec les accidents de la route et surtout bien encore plus si il peut rouler calmement et en surcharge de 14 personnes en plus si il a de quoi corrompre …
notre informateur :
[13/03 à 20:28] : Ils viennent de traverser Ombessa
[13/03 à 21:35] : Nous sommes à Nkometou…

Quand nous mettions sous papier ,cette information nous arrivait Cameroun: Quand la corruption se fiche de la loi…

Un bus de l’agence Charter voyage parti de Bafoussam dans l’après-midi feu samedi 13 mars avec une surcharge de 14 personnes en plus des passagers ayant embarqué va traverser tous les contrôles et barrières de police et de gendarmerie, ce malgré l’interdiction il y’a quelques jours par le ministre des transports de toute surcharge dans nos véhicules de transport urbain et interurbain …

L’alerte est donnée dans les réseaux sociaux par un journaliste à bord du véhicule de transport:
”Un bus de l’agence de voyage charter en situation de surcharge extrême.
Il s’agit du bus parti de Bafang à 15h, ce 13 mars 2021 pour Yaoundé. 12 passagers de plus occupent le couloir et les escaliers.
Dénonçons pour le changement. N’attendons pas les accidents.

Rapidement nous allons mettre en branle notre réseau sur le long de la route, car nous avons la nouvelle il est 17 heures passés de quelques minutes et le chauffeur roublard a déjà atteint les encablures de Ntonga…
Les autorités sur le chemin sont saisis, à Ndiki on nous rassure que le bus a été interpellé photo à l’appui. Mais chose curieuse, notre informateur à l’intérieur du bus nous tient informé du contraire…
Le Bus va continuer son bonhomme de chemin et procéder à des ramassages en route et va prendre en plus deux autres passagers,ignorant les risques encourus …
L’axe est pourtant très accidentogêne. On se souvient encore de l’hécatombe de ndikinimeki-nomale qui avait fait une cinquantaine de mort ,rien n’empêche ,le transporteur vereux de continuer son chemin et son ramassage …
Au même moment ,nous nous activons en alertant par SMS et coup de fil par ci et par là pour stopper ce bus qui peut si rien est fait créer quelque chose de grave sur cette route …
Notre informateur à l’intérieur du bus en peut plus et ne veut pas voir les choses de compliquer et nous tiens informé à la minute près :

[13/03 à 17:49] Le gars s’est d’abord arrêté après Makenene. Maintenant, on a repris la route
[13/03 à 18:03] On est déjà à ndiki
[13/03 à 18:18] ils ont traversé Ndiki propre

Jusqu’à ce que on peut ensemble constater que notre alerte donnée ne pèsera pas pour stopper ,ce chauffeur en surcharge et roulant en pleine vitesse sur l’axe Bafoussam – Yaoundé et qui malgré les nombreux contrôle n’ai pas inquiété .

Notre informateur :
[13/03 à 18:43] : Y a un truc qui tourne pas rond
[13/03 à 18:46] : Le bus de Charter en provenance de Bafang en direction de Yaoundé en surcharge est déjà au péage avant Bafia
[13/03 à 19:21] : Contrôle Mixte police/gendarmerie de Goufan déjà alerté à cet effet.

Nous reprenons notre souffle et fier d’avoir sauvé des vies .Mais très vite nous allons déchanter car ,même si le bus a été stopper par le contrôle mixte de gendarmerie et police au niveau de Goufan à quelques kilomètres de Ombessa ,il va très vite repartir …

Notre informateur :
[13/03 à 19:56] : Bus encore stationné. Passagers tjrs ds le bus…. Bizarre
[13/03 à 19:58] : Le contrôle de police a laissé le bus repartir sans faire descendre les 14 de la surcharge après Bafia
[13/03 à 20:07]: Un commissaire est parti de Bafia pour prendre son enveloppe.Il a libéré le bus. Ainsi va le pays.

Comme une épée dans le ventre nous recevons la nouvelle. Le bus intercepté vient d’être libéré par un commissaire de police parti de Bafia ,qui curieusement et au grand dame des passagers ,simplement venu pour ” prendre son enveloppe et repartir …

Le bus va donc repartir très calmement ,libre de toute action et aucun passager en surcharge n’ayant descendu du bus comme prescrit par le ministre des transports il y’a quelques jours à peine…

Et pourtant ,Le Ministre des Transports, Monsieur Ngallé Bibehe Jean Ernest Masséna, portait à la connaissance de l’opinion publique ,et conformément à la réglementation en vigueur, sur une grande opération autour de la surcharge dans les transports urbains et interurbain saisissant une fois de plus, l’ occasion pour inviter tous les usagers de la route à observer scrupuleusement les règles du Code de la route.

Et même ,ce 12 mars la descente inopinée du ministre des transports dans quelques agences à soa à Yaoundé n’aura sans doute pas effleurer la conscience de notre chauffeur racoleur sur les dangers imminents. Et bien peut être parceque pour lui ” L’objectif de cette descente qui a eu lieu le 12 mars 2021, était de s’assurer de l’application effective des mesures anti-Covid 19 dans ce secteur d’activités et de sensibiliser davantage les transporteurs sur celles-ci.” et qui semble bien avoir pas pour lui de rapport direct avec les accidents de la route et surtout bien encore plus si il peut rouler calmement et en surcharge de 14 personnes en plus si il a de quoi corrompre …
notre informateur :
[13/03 à 20:28] : Ils viennent de traverser Ombessa
[13/03 à 21:35] : Nous sommes à nkometou…

Quand nous mettions sous papier cette information ,une source nous annonçait à travers un message que :
”La route fait encore des morts sur la Nationale N°5, un Bus de l’agence Destiny voyage parti de Mbouda pour Douala a percuté un camion mal garé au niveau de Kola après la ville de nkongsamba.
Les dégâts sont énormes, notre source sur place parle d’une dizaines de morts.”
Plus d’informations à venir…

Armand Soussia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Sultanat des Bamoun : Qui était Rabiatou Njoya

La frangine de sa Majesté le Sultan, El Hadj Ibrahim Mbombo Njoya s’est éteinte le 09 avri…