Home Politique Afrique Cameroun > Covid-19: Malachie Manaouda, l’agneau qui refuse le sacrifice du Covid-19
Afrique - 21 mai 2021

Cameroun > Covid-19: Malachie Manaouda, l’agneau qui refuse le sacrifice du Covid-19

 »C’est feu le Secrétaire d’Etat Alim Hayatou de regretté mémoire qui a géré en toute autonomie ce pan que le Ministre Manaouda Malachie avait eu la sagesse de lui confier. Là aussi, les documents le prouvent. » Il y’a rien de plus abjecte que d’accuser et ou de vouloir faire porter le chapeau à un mort. 

Comme dans une réponse aux différentes accusations qui soufflent sur le ministre de la santé , un certain Alphonse Abena et qui serait en service à la chambres des comptes curieusement , veut battre en brèche le rapport d’audit en circulation de la chambres des comptes de la cour suprême du Cameroun.

 »Voir un jeune Ministre comme Manaouda Malachie broyé par l’opinion me désole. Je sais qu’il y a en back office un enjeu et des enjeux qui dépassent certainement ma modeste personne. Mais ce rapport de la Chambre des Comptes qui est brandi aujourd’hui est en réalité caduc depuis longtemps. Il est simplement dépassé.  »

Pour Alphonse Abena qui s’est découvert le talent d’avocat de service , les éléments qui y figurent dans le rapport d’audit de la chambres de comptes  » sont des constats de départ avant dépouillement des documents et des justificatifs par les auditeurs. Après avoir reçu les documents dans le cadre du contradictoire si fondamental en audit, la Chambre des Comptes n’en est plus à ce niveau.  »

Certaines informations du rapport abondamment commentées ne sont plus au point indiqué dans le rapport d’étape. Il s’agit par exemple :  1)- des ambulances : elles n’ont jamais fait l’objet de paiement car elles ne sont pas encore réceptionnées. Donc on ne peut pas parler de fictifs alors qu’il y a pas dossier de paiement introduit. 2)- de plusieurs de ces marchés n’ont jamais fait l’objet de liquidations et donc pas de paiement. 3)- Après vérification des mercuriales, les surfacturations relevées s’avèrent être une méprise de la Chambre des Comptes sur les caractéristiques des équipements livrés.

En bref ,pour  »le défenseur » de Malachie Manaouda ,  la Chambre des Comptes, après le contradictoire en cours, a revu ses observations et, à ce jour , il va même plus loin en faisant. foire que ce qui est publié dans les réseaux sociaux n’étant que un rapport d’étape ne saurait être pris en considération arguant que seul le rapport définitif ,qui serait  » encore en cours d’élaboration » ferait foi. 

 » Je pense que d’ici un mois au plus, il sera définitivement bouclé. » que du rire.

 »Le rapport du Consupe, lui, n’est pas encore prêt. Enfin, Manaouda Malachie, bien que Ministre de la Santé n’a pas interféré dans le processus de passation des Marchés Publics, ni signé aucun marché dans la gestion du Covid-19. La Chambre des Comptes et le Consupe s’en sont bien aperçus et ont à leur disposition la totalité des éléments.’

 »Normalement, ce sont les journalistes qui devraient en principe avec le recul nécessaire faire les analyses conséquentes et expliquer tout ceci aux lecteurs. Hélas il leur manque de recul, ils sont devenus des justiciers. Ils puisent eux aussi au tribunal de Réseaux Sociaux. » fait lire Alphonse Abena . 

Curieusement , une enquête bien faite par des journalistes révélerait toute la vérité au monde entier sur la gestion des fonds covid-19 par le ministre Malachie Manaouda , et pour lui c’est a ce niveau que se situe la norme. Comment croire que , un monsieur que réfute un audit fait par des experts en vienne a vouloir faire confiance aux journalistes ? De quel recul parle l’auteur quand il oublié que c’est sur la base des faits que travaillent les journalistes ? 

Un rapport en circulation sur les réseaux sociaux est happé par les journalistes qui prennent le recul de vérifier si il est authentique , après vérification ils analysent et décortiquent le document en question qui fait des révélations énormes et le reste va suivre avec des publications chacun allant de l’angle de traitement choisit. 

 » j’ai même lu ce matin que le jeune ministre s’était offert une Mayback, le pauvre comme si cette voiture courait les rues ! Il faut absolument lui prêter des dépenses faramineuses pour l’enfoncer et chacun y va de sa petite idée. »

Il faut bien croire que , nous sommes là en face d’un homme bien payé pour écrire et surtout inventé un prête nom pour défendre à tout vent le cher Malachie Manaouda qui curieusement est lui même convaincu que c’est de ce véhicule là qu’il est descendu  ,alors la dépouille mortuaire de son illustre collaborateur Alim Hayatou était en partance pour son dernier voyage vers le nord du Cameroun à Garoua. 

 »Gars tu as vu la nouvelle Mercedes 650 de Manouada ,le jour où on allait à  Garoua avec le corps du lamido défunt il est venu a l’aéroport avec ça .On se posait les questions  de savoir qui c’était ? Il est  sortie de la Mercedes la hum » rapporte un témoin vivant de cette scène que Alphonse Abena tente de justifier aujourd’hui .

Pierre Laverdure OMBANG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Magouille autour des visas: L’Ambassade d’Allemagne décline toute responsabilité

Par Antoine Bivana En cas de paiement, l’Ambassade d’Allemagne invite les usagers à faire …