Home Politique Afrique Cameroun > Covidgate: Bientôt les premières arrestations
Afrique - 9 juillet 2021

Cameroun > Covidgate: Bientôt les premières arrestations

L’une des investigations a été confiée au parquet du Tribunal criminel spécial (Tcs), compétent en matière d’infractions économiques d’un montant supérieur à 50 millions de Fcfa.

Les enquêteurs ont auditionné tous les membres du gouvernement, dont les ministères avaient été retenus par le Premier ministre Joseph Dion Ngute sur la liste des attributaires des fonds anti-Covid. Ils ont été entendus, pour la plupart, dans leur bureau.

En rappel, la reprise en main de la gestion des fonds alloués à la lutte contre le coronavirus avait été décidé par le chef de l’Etat , Paul Biya. Depuis le début du mois d’avril,  le président de la République avait choisi de réorganiser la gestion des fonds alloués à la riposte contre la pandémie de Covid-19, qui frappe particulièrement durement le Cameroun. La nouvelle organisation sera finalement dirigée par une task force directement logée à la présidence de la République, où elle devra rendre des comptes au secrétaire général de la présidence de la République Ngoh Ngoh.

Cette force composée d’un représentant des services du premier ministre,  de deux envoyés du ministère de la Santé, de représentants des ministères des Finances et de la Défense ainsi que d’un membre de la Direction générale de la Sûreté nationale. Et, opérationnelle dès le mois d’avril, Ferdinand Ngoh Ngoh avait alors souligné, auprès des administrations concernées, le caractère « très urgent » de la situation.

Une situation qui plutôt mal gérée aura virée à un détournement sans précédent de plusieurs milliards de francs cfa et impliquant plusieurs ministres du gouvernement Dion Nguté.

Des arrestations attendues

Selon nos informations, la primature est en première ligne. Paul Biya a prié Joseph Dion Ngute de faire un point complet sur l’utilisation des « fonds Covid », « accompagné de justificatifs », « dans les meilleurs délais ». Le chef de l’État après des pression du Fmi semble définitivement engagée vers une voie irréversible et qui vraisemblablement coûtera chère à quelques personnalités de la République .

Pierre Laverdure OMBANG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Minfi: Louis Paul Motaze suspend un agent

Par Antoine Bivana La décision fait actuellement les gorges chaudes au Minfi. « Monsi…