Home Santé Afrique Cameroun > Covidgate bis: Après le riz Orca et l’argent du Fmi, le don du milliardaire chinois Jack Ma introuvable
Afrique - 24 mai 2021

Cameroun > Covidgate bis: Après le riz Orca et l’argent du Fmi, le don du milliardaire chinois Jack Ma introuvable

La Chambre des comptes du Cameroun organe de contrôle de la Cour Suprême, indique qu’il y a aucune trace de ce don dans les livres de compte du ministère de la Santé Publique.

Le gouvernement camerounais fait actuellement face à l’un des plus importants scandales financier de ces 10 dernières années. En effet, un rapport d’audit mené par la Chambre des Comptes du Cameroun qui s’est retrouvé dans les réseaux sociaux, met à nu les pratiques douteuses et même mafieuses adoptées par certains hauts responsables du pays, en charge de la riposte contre la pandémie. On y évoque notamment des détournements de fonds, des malversations financières, des prestations fictives et des dépassements de budget. Même des équipements et kits sanitaires offerts gracieusement par certains philanthropes auraient miraculeusement disparu.

C’est le cas des dons offerts au Cameroun par le milliardaire chinois Jack Ma. D’après des informations relayées par le magazine Investir au Cameroun, il n’existe aucune trace de ces derniers dernier dans les livres de comptable matières  du ministère de la Santé Publique. Pourtant, 

«la secrétaire générale du ministère de la Santé publique, Sinata Koulla-Shiro, avait réceptionné le 26 mars 2020 à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen, un lot d’équipements médicaux offert par Jack Ma. Comme tous les 53 autres pays africains auxquels le fondateur du groupe Alibaba a tenu à manifester sa sollicitude face à la pandémie du Coronavirus, le Cameroun a reçu 20 000 kits de test, 100 000 masques et 1000 équipements de protection. La cargaison a été livrée par le transporteur Ethiopian Airlines»,

précisent nos confrères. 

Cette situation complique sérieusement la traçabilité des équipements. Du fait  de cette absence de consignation, il est impossible d’indiquer avec certitude leur destination finale

«Il a été relevé de manière générale l’absence des documents de la comptabilité matières ne permettant de comptabiliser les équipements objet des commandes ainsi que la traçabilité de leur utilisation; ce qui n’a pas permis une vérification rigoureuse de leur destination finale»,

peut-on lire dans le rapport susmentionné.

Paul Tcheg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Canada > Drame à Gatineau: la thèse du double meurtre suivi d’un suicide confirmée

Des membres de l’entourage du père qui a tué ses deux fillettes avant de s’enlever la vie,…