Accueil SociétéAfrique Cameroun > Crash de Cotco: L’enquête gouvernementale penche vers l’origine naturelle

Cameroun > Crash de Cotco: L’enquête gouvernementale penche vers l’origine naturelle

Plus de 3 mois après l'accident, l'enquête prescrite par le gouvernement n'a toujours pas permis de connaître les causes réelles de ce drame mortel.

Par panorama
0 commentaire 330 vues

Par Paul Tcheck

Selon le ministre des Transports, l’enregistreur mécanique qui a fait l’objet d’une analyse poussée au Nigéria le 28 août 2022,  a révélé que cet incident n’a pas été causé par une défaillance mécanique. En attendant les conclusions définitives, le comité technique mis sur pied par le ministère des Transports semble privilégier la piste des conditions météorologiques.

L’enquête prescrite par le gouvernement après le crash d’un aéronef de la Cameroon oil transportation company Cotco dans la localité de Bibey, Département de la Haute Sanaga, Région du Centre, suit son cours. Les spécialistes camerounais commis à cette tâche sont aidés par deux experts dépêchés par le Nigéria, pays d’origine du pilote de l’avion. Toutefois, à l’heure actuelle, il est encore impossible de définir avec exactitude les raisons qui ont conduit à ce drame aérien. La seule certitude que l’on a pour le moment, c’est que l’accident a bel et bien été notifié à l’Organisation de l’aviation civile internationale (Oaci) et au gouvernement nigérian.  Pour en savoir un peu plus sur ce crash qui a couté la vie à 11 personnes, il faut attendre au moins jusqu’en fin d’année. C’est du moins ce qu’a révélé Ernest Massena Ngalle Bibehe, le ministre des Transports, sur les antennes de la télévision nationale.

Néanmoins, à en croire le membre du gouvernement, le comité technique mis en place par ses soins dans le cadre de l’enquête mentionnée supra est formel. L’avion qui transportait les employés de la Cotco était dans un état qui n’aurait pas  « l’enregistreur mécanique qui a été analysé aujourd’hui (28 août 2022) confirme que l’accident n’a pas été causé par un problème mécanique», a indiqué Ernest Ngalle Bibehe. Actuellement, les enquêteurs privilégient d’autres pistes. Notamment, une erreur manifeste du pilote ou alors les conditions atmosphériques. Ces deux hypothèses n’ont pas encore été vérifiées «Il existe les deux autres pistes. Soit une erreur humaine soit les conditions atmosphériques. La boîte vocale a été suffisamment endommagée. Nous l’avons envoyée chez le constructeur pour la réparer. Charge à lui de nous envoyer un enregistrement qui pourra nous permettre de savoir ce qui s’est exactement dit au dernier moment du vol. Mais je pense qu’on s’oriente un peu plus vers la piste de conditions atmosphériques», a-t-il subodoré.

Cette étape n’est que la seconde phase d’une enquête en 3 épisodes qu’entend mener le gouvernement. Avant la conclusion des investigations concernant les causes de l’accident, les enquêteurs ambitionnent de boucler dans un premier temps, le processus d’identification formelle des 11 victimes. Pour ce faire, les corps retrouvés sur les lieux du crash, qui étaient pour la plupart calcinés, ont été acheminés en Espagne, où ils subiront des analyses Adn. « La première opération consiste à identifier les corps, les regrouper suivant les tests Adn. Cette opération est actuellement en cours en Espagne. Nous espérons avoir les résultats très rapidement, pour pouvoir remettre les corps aux familles endeuillées. Nous voulons les rassurer qu’en ce qui concerne la délivrance des enquêtes, c’est avant la fin de cette année. En ce qui concerne les corps peut-être bien avant», a révélé Ernest Massena Ngalle Bibehe.

Pour mémoire, le 11 mai 2022, un aéronef de la compagnie Caverton affrété par Cotco Cameroun s’est crashé dans la localité de Bibey, Département de la Haute Sanaga, Région du Centre, faisant 11 morts. Il s’agissait pour l’essentiel des sous- traitants de Cotco Cameroun, employés à Pictet, Ngma, Omnium, Standard, et Doual’air (6), des employés de Cotco Cameroun (3), ainsi que des membres de l’équipage (2), qui se rendaient dans la localité de Dompta dans le cadre des opérations de transport de routine du personnel Cotco vers les zones d’exploitation.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 25 11 2022

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie