Home Société Afrique Cameroun > Crime officiel: Un commandant de brigade poignarde un jeune et le jette en cellule
Afrique - 4 juin 2021

Cameroun > Crime officiel: Un commandant de brigade poignarde un jeune et le jette en cellule

Mvondo David, puisqu’il s’agit de lui, commandant de brigade de son état aux allures d’un voyou comme vous pouvez le voir sur cette photo remet au goût du jour la question des enquêtes de modalités.

“ Le 24 mai 2021 au matin, mon petit frère, Gwet Joseph Clement qui est au village sombo sur l’axe Douala Yaoundé, sort de la maison pour faire une course, il décide en cours de route de retourner à la maison. Il surprend mon neveu (le fils d de ma sœur consanguine) qui vient de sortir de la prison centrale d’eseka entrain d’escalader le mur de ma chambre car c’est dans celle ci que j’ai stocké tous les effets de la mère après sa mort.

Une bagarre s’en suit et mon neuveu poignade mon petit frère et s’enfuit. Quelques temps après il voit mon neuve dans la Mercedes du commandant de brigade, Mvondo David de dibang ,qui a déserté son poste de travail pour s’installer dans notre village pour y mener ses affaires,mon frère a conclut naturellement qu’il a été appréhendé . Quelques heures plus tard ,mon neuveu vient se vanter du fait qu’il est le partenaire du commandant donc intouchable ,mon frère décide de se rendre au poste de gendarmerie et trouve le commandant dans un bar.

Il l’interpelle et lui demande s’il est venu faire son travail chez nous où aider les gens a nous tuer. le commandant l’a insulté et ils ont eu les échanges de mots,. Le commandant decide de l’abattre et il sort son arme,il est arrêté par les jeunes du village,croyant le problème fini les gens se sont dispersés et mon frère a réprit le chemin de la maison.

C’est là que le commandant a profité pour le poignarder grièvement au bras, il a été conduit à l’hôpital et pris en charge , jeudi 27 mai 2021 je reçois un coup de fil de mon cousin m’informant que le commandant lui a remis de l’argent pour les soins de mon frère,vendredi 28 mai il me rappelle vers 7h du matin que mon petit frère à été arrêté par le commandant.

Il m’informe que le commandant croit que vu l’absence de réaction nous concernant il croyait que nous étions entrain de monter un dossier contre lui. lundi matin ,je décide de me rendre à Eséka où on devait déféré mon frère, finalement il a été envoyé à la prison avant hier , conduite devant le juge hier et son procès reporté pour le premier juillet.

Personne même le procureur que j’ai rencontré a deux reprises n’a accepté écouter sa version des faits, personne dans mon village ne veux témoigner de peur de subir les conséquences vu que tout le monde vit du vol de marchandises acheté dans les camions.

Aujourd’hui mon petit frère est à la prison centrale d’Eseka. Nous n’avions pas d’argent et personne ne peut vous dire pourquoi il est en prison C’est un enfant dépressif “.

Avec Boris Bertolt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Magouille autour des visas: L’Ambassade d’Allemagne décline toute responsabilité

Par Antoine Bivana En cas de paiement, l’Ambassade d’Allemagne invite les usagers à faire …