Home Politique Afrique Cameroun > Crise Anglophone: Le régime de Biya excelle dans la roublardise
Afrique - 22 septembre 2021

Cameroun > Crise Anglophone: Le régime de Biya excelle dans la roublardise

C’est ce que Louis Marie Kakdeu essaye de démontrer dans sa tribune.

« Qu’est-ce garantit donc que les résolutions de ce que certains appellent ‘’Nouveau Dialogue Inclusif’’ seront mises en œuvre par le régime Biya ? Les ‘’Anglophones’’ ont plutôt l’expérience d’un régime colonial camerounais qui excelle dans la roublardise et à qui l’on ne peut plus faire confiance. Le régime ‘’ colonial ‘’ se comporterait comme des faussaires, »

constate Dr Louis Marie Kakdeu.

« A chaque coup, il trouve la contrefaçon des revendications exprimées. Par exemple, ils ont fabriqué le statut spécial, le Grand Dialogue National, la Tripartite, etc., qui sont des Fakes des revendications exprimées. Le régime ‘’colonial’’ ne tient pas sa parole. Il n’est pas crédible and that is the problem, »

renchérit Kakdeu.

Selon le libre penseur, dans sa structuration actuelle, ce qu’on sait de l’Ambazonie est qu’il s’agit même d’un ‘’Etat unitaire’’ avec des préfets et sous-préfets. La première étape du leadership inclusif tant attendu serait d’interroger les ‘’Anglophones’’ à travers une large enquête socio-démographique. En l’état, les données disponibles montrent bien sûr que la majorité veut pour cesser le feu une médiation internationale de l’Onu assortie d’une résolution contraignante. Les accords de Foumban en 1961 étaient déjà un marché de dupes.

Déjà sur la forme et dans la démarche, des courants nationalistes comme celui d’Um Nyobe avaient souhaité en vain que la réunification précède l’indépendance. Ainsi, c’est en tant qu’un pays réunifié que le Cameroun aurait conquis son indépendance. Mais hélas ! Au fil des ans, même le peu d’engagements pris à Foumban a été entièrement vidé de son contenu au point où en 1984, l’on est revenu de façon unilatérale à la fameuse ‘’République’’.

Même le peu d’engagements pris dans la constitution de 1996 (suite aux Tripartites) n’a pas été mis en œuvre 25 ans après. Le statut spécial promis en 2019 lors du Grand Dialogue National n’est pas encore mis en œuvre deux ans après. L’économie a été centralisée et même les 15% des ressources promises ne sont pas toujours transférées pour le développement local. Le régime ‘’colonial’’ se comporterait comme des faussaires: A chaque coup, il trouve la contrefaçon des revendications exprimées.

Antoine Bivana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Fête de la jeunesse: ce sera avec le défilé contrairement aux 2 dernières années.

L’annonce a été faite hier, 27 janvier 2022 au cours d’une conférence de presse conjointe,…