Home Culture Afrique Cameroun > Retours aux sources: Les banens en fête en Décembre 2021
Afrique - 21 avril 2021

Cameroun > Retours aux sources: Les banens en fête en Décembre 2021

L’évènement qui veut réunir les fils et filles banens du monde entier à tenu son dîner de presse  à Douala. A  l’effet de donner aux hommes des médias de la matière sur le projet qui s’implémente déjà .

C’est le littoral ,une des zones où se trouve une grande partie de ce peuple autochtones du Cameroun que le kick -off est donné . Au Cameroun, les Banens s’apparentent à un peuple hybride par aliénation et en voie de dissolution dans la culture des autres. Un peuple phagocyter par biens d’autres cultures et c’est justement pour s’affranchir de cela et se faire connaître aux yeux du monde que le comité d’organisation a pris le rendez-vous de Douala pour le lancement concret de l’évènement qui aura lieu en décembre prochain.

 C’est la salle des banquets de l’hôtel Beau séjour de Douala qui accueillait ,les fils et filles banens confondus et autres artistes pour donner le là de ce que sera cette belle fête qui s’annonce.  Pour ces derniers , choisis par le comité d’organisation , ils sont la vitrine actuelle de la culture banen ,très  nombreux à travers le monde , mais  parfois  considérés malgré eux  comme des   »Douala et ou autres  ».  C’est en premier pour eux : « ces artistes que nous ouvrons cette vitrine , d’abord pour que les fils et filles banens s’approprient leur culture ,ensuite qu’il mettent un visage sur les noms de leurs frères articles chanteur , conteur , peintre ,sculpteur et autres …et enfin que rayonne la culture et la tradition banen à travers le monde par le billet de la grande cérémonie du 17 décembre 2021 à Douala . » 

Il faut dire entre autres qu’il est prévu par le comité d’organisation un une des phases importante du  » Banen en fête  » . C’est un ensemble de récompense prévue qui verra les fils et filles Banens être primés pour leur engagement dans la promotion de l’image du Banen. Des récompenses qui iront dans tous les domaines de la société où se retrouve un de leur fils et ou filles. Il faut dire qu’ils sont nombreux à travers le monde et le Cameroun ,mais dont on peine à localiser leurs origines typiques. Ils sont des homme politiques de tous bords , des hommes d’affaires , des chefs d’entreprises , gestionnaires de projets , hommes des médias , sportifs de haut niveau , et bien d’autres Directeurs généraux d’entreprises publiques et ou privées qui se seront distingués depuis ces 20  dernières années et dont le nom aura contribué à rehausser l’image du  »munen ».

Un parterre d’invités attendus, pour être primées par leurs  paires   pour ensemble fédérer autour du projet banen en fête. Car il faut dire que ils sont nombreux à travers le monde: Comme footballeurs , Moukandjo (ancien capitaine des lions indomptables du Cameroun et mondialiste)  Joël Epalle (ancien lion indomptable et mondialiste) Gaëlle Enganamouit ( ancienne lionne indomptable et mondialiste ) Éric Djemba Djemba(ancien lion indomptable et mondialiste) et bien d’autres qui peinent encore à faire le comming out sur leurs veritables origines Banens . Des Opérateurs économiques  tels que : Gabriel Manimben Adg de l’Agence des prestations Maritimes , Bounang de Kpmg Afrique et bien d’autres . Des hommes politiques comme Missi Raymond , Célestin ndebiyembe, Peter William Mandio…et des acteurs de la société très connus et reconnus pour leurs oeuvres . Des lions de la culture a l’instar de géant et premier promoteur de la culture banen à travers ses oeuvres musicales Semouya Lucky ..

Il faut quitter l’assimilation …

A l’attention de ceux qui tentent de les assimiler aux autres peuples du centre et ou du littoral ,ils veulent donc à travers cet événement créer le choc et se présenter fièrement aux yeux du monde à travers l’événement  »Banen en fête … C’est désormais cette vitrine qui s’établira dans les régions du Cameroun afin de montrer les visages banen et de vulgariser sa culture. Peuple autochtone d’Afrique centrale , les banens sont en voient de disparition car phagocyter par d’autre tribus , ils sont pour la plupart partis de leurs contrées dans les années 60 et ce sont établis dans les grandes métropoles comme Yaoundé et douala. Un peuple fort de son livre ensemble qui malheureusement aujourd’hui joue en sa défaveur car ses enfants désormais ne se reconnaissent plus comme venus de Yingui , Ndikinimeki ,Nitoukou et ou même Makenene ,terre ancestrale des banens.

C’est définitivement pour ce  décembre 2021 ,que les fils et filles banens veulent prendre le rendez-vous avec l’histoire et se dévoiler au monde afin de lui montre les visages de ses enfants a travers le monde et sa forte culture séculaire . Historiquement, Les Banen sont une population d’Afrique centrale (Cameroun), surtout présente sur le littoral (villes d’Édéa et Douala) et dans le centre (Banen de Ndikiniméki et de Nitoukou). Selon les ethnologues Ydelette Dugast, le philosophe et professeur Alain Ndedi et le Dr Révérend Pierre Mahend Betind, le mot « Banen » est le pluriel de « Munen » qui signifie le noble, le riche, spirituellement, (c´est-à-dire « honnête »), matériellement et moralement. 

Ce nom leur aurait été donné par leurs voisins Bassa (au Cameroun), pour leur caractère et leur comportement. Ce sont des peuples autochtones du Cameroun qui ne viennent pas d’ailleurs. Leurs origines seraient la vallée du Noun au Cameroun. C’est un groupe homogène qui n’est séparé par aucun autre groupe ethnique, sauf la division administrative survenue en 1930. On trouve aussi un peuple qui parle le hinen (langage du munen) dans le petit village de Regent (en Sierra Leone). 

Jaloux de son indépendance et de sa dignité, chaque Munen aimait se percher sur sa petite colline, où il était le seul Chef. Cette mentalité ou attitude culturelle distinctive a contraint les autres peuples à considérer chacun d’eux comme un Ifeyu c´est-à-dire « un homme Libre ».La prospérité économique, sociale et culturelle des Banens lors de la période coloniale, était liée aux conditions naturelles favorables de son espace géographique, et à des facteurs culturels (en particulier, les Banen ne sont pas polythéistes). Peuplé d’hommes de grande taille, robustes et travailleurs, le terroir Banen était nourricier pour les régions voisines ; y étaient cultivés cacao, café, palmistes, cola et autres cultures vivrières.

C’est fort de son histoire que le comité d’organisation de  » Banen en fête »  se veut l’une des portes ouvertes entre autres afin de vulgariser le potentiel Banen. Un  jour pour une soirée festive qui laissera découvrir les talents banen dans tous les domaines des arts et de la culture et une séance de remise des prix aux fils et filles banens qui se distinguent à travers le Cameroun ,l’Afrique et dans le  monde. Banen en fête est un concept Olivier Eko ,qui en est le promoteur et fortement impliqué dans les actions à caractères socio-dynamiques fortement tourné vers la promotion de la culture et de la tradition  banen. D’où ce nouveau crie et gage de slogan  » Munen a Mote  » un seul Banen en traduction littérale …

Pierre Laverdure Ombang

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Incendie dans un appartement: Une femme enceinte et sa fillette calcinées

Par Gabrielle Mekoui Un début d’après-midi sombre pour la famille des victimes et les popu…