Home Société Afrique Cameroun > Cyrille Tollo: Le méchant imposteur
Afrique - Trajectoire - 24 février 2021

Cameroun > Cyrille Tollo: Le méchant imposteur

Il s’agit de M. Kilav de la task force chargée de la la construction des infrastructures de la can 2019, glissée en 2020, puis en 2021.

Vous avez certainement remarqué qu’un individu, aux attitudes toujours bizarres quand il s’agit d’argent, se pavane depuis quelques temps et plus particulièrement ces derniers jours pour nous expliquer comment nos enfants et nos arrières petits enfants vont devoir rembourser 213 milliards fcfa, non pas pour tous les chantiers de la Can 2019, mais pour le seul supposé complexe d’Olembe.

Mais, il n’y a que les naïfs qui croient que ce sombre quidam se bat pour leurs intérêts. En réalité ce bonhomme n’est rien d’autre que le beau frère de Ayem Mauger. Qui est Ayem Mauger? c’est un membre de la Task Force constitué de Ferdinand Ngoh Ngoh et Seraphin Magloire Fouda. C’est à dire, ceux qui ont géré depuis la présidence de la République, les marchés d’attribution de la Can 2019 qui aboutissent au scandale d’aujourd’hui avec Piccini.

Lui qui se revendique officiellement un statut d’anthropologue Donc qui devrait être en train d’enseigner dans les universités, se retrouve en train de parler des marchés publics. Mais paradoxalement il essaie de se servir de ses relations dans le sérail (beau frère de Ayem Mauger) et proche de séraphin Fouda,’pour effectuer des raids dans la mangeoire. Actuellement, il se fait un peu de blé sur Olembe. De quoi arrêter ses poches.

Pour appréhender le parcours de cet anthropologue de pacotille il faut remonter à une dizaine d’années. Du temps où il a profité de ses relations pour être propulsé à la tête de la défunte société Le Bus. Chassé pour incompétence au bout de 06 mois il connaîtra une traversée du désert avant de rebondir grâce à ses parrains Ayem et séraphin Fouda comme conseiller technique à la Camair-Co sous la direction générale du hollandais Mathyjs Boertien.

Une vraie promotion à la camerounaise : passer d’anthropologue à spécialiste du transport aérien. A moins que l’anthropologie aérienne ne soit une nouvelle discipline enseignée dans nos universités. Bref, passons !

Son vrai rôle à la camair-co consistait à relayer le Kongossa des agents et à porter des mallettes à ses véritables patrons à Yaoundé. La aussi l’expérience n’aura duré qu’une saison. Tollo va être expulsé de la camair-co et de se retrouver à la maison. Il réussit grâce à son beau frère Ayem a se retrouver dans les pattes du ministre des Sports avec pour rôle de jouer le rôle du bouffon Momo Jean De Dieu c’est à dire divertir les incrédules sur la toile.

N’étant pas en service au ministère des sports cet intrigant se trouve dans toutes les missions lucratives, déversant sa bile à longueur de journée et la désinformation sur les réseaux sociaux.

Tenez vous tranquilles. Cyrille Tollo n’a pas de cœur au nom de la satisfaction de ses plaisirs et pulsions il peut sacrifier tout un pays. D’ailleurs son parcours sentimental est très peu fiable.

La première femme a été abandonnée par Tollo lorsqu’elle est devenue hémiplégique. Il l’a abandonné pour s’enticher de la cousine propriétaire d’un pressing à Yaoundé qu’il a épousé en secondes noces sans avoir divorcé.

Après plusieurs bastonnades, la mariée a fui après avoir découvert que son mari entretenait une relation avec l’épouse d’englebert Zoa ( candidat malheureux du Cameroun au poste de SG de l’Oaci) avec qui Tollo a eu un enfant.
Le pauvre Engelbert Zoa a du se taper non seulement l’infidélité de son épouse plus un bambin copie conforme de la tête de Tollo.

Non content de son « Tour de France » amoureux, le méchant Tollo abandonne encore les deux femme. Ce samedi 27 février 2021 ce prédateur va doter une autre proie à Nomayos.

Vous avez donc tout compris Cyrille a besoin d’un peu d’argent. Il compte dès lors sur une partie des commissions liées à l’enfumage des camerounais sur les 55 milliards fcfa du stade Paul Biya.

Avec Boris Bertolt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cote d’Ivoire > Cpi: l’affaire Gbagbo, nouveau révélateur des faiblesses du bureau du procureur

La chambre d’appel de la Cour pénale internationale a confirmé les acquittements prononcés…