Accueil PolitiqueAfrique Cameroun > Dakolé Daïssala: L’insaisissable globe-trotter politique dans l’éternité

Cameroun > Dakolé Daïssala: L’insaisissable globe-trotter politique dans l’éternité

De l’homme politique qui a cassé sa pipe ce 9 août 2022, on reteindra sa voix rauque qui pétillait les mots doux à attendre mais filtrés finement pour ne livrer que le minimum à comprendre.

Par panorama
0 commentaire 270 vues

Par Léopold DASSI NDJIDJOU

Derrière ses lunettes, son regard intelligent accompagnait ses rires le plus souvent narquois. C’est un vrai politique qui a donné une belle leçon de démocratie à tout le Cameroun, à la sortie des premières législatives multipartistes depuis 1992. Alors qu’il a passé 7 ans en prison après le coup d’Etat manqué du 6 avril 1984, il fait abstraction de ses déboires personnelles, de son ressentiment et accepte de nouer une alliance entre son parti, le Mouvement pour la défense de la République (Mdr) et le Rdpc, parti présidentiel qui a obtenu la majorité relative avec 88 députés sur 180.

Dakolé Daïssala joue donc le grand coup et frustre l’opposition des retombées de sa victoire. Ses 6 députés suffisent à faire le compte. L’Undp avec ses 68 députés, l’Upc (18 députés), n’y verront que du feu. Son alliance avec le Rdpc va capoter lorsqu’à la présidentielle de 1997, il va se jeter dans les bras de Samuel Eboua. Il est éjecté du gouvernement et demeure le seul député de son parti. Il y revient en 2004 comme ministre des Transports car il s’est ravisé et a soutenu la candidature de Paul Biya. Aux législatives de 2007, il n’a plus d’élus à l’Assemblée nationale. Il est désormais en perte de vitesse. Il soutiendra dans la foulée la révision constitutionnelle qui permet à Paul Biya de briser la limitation des mandats pour se présenter en 2011.

Il est nommé sénateur dès 2013, poste qu’il occupe jusqu’à sa mort au deuxième mandat. En 2020, après avoir soutenu Paul Biya en 2018, le Mdr glane deux députés et trois mairies. Dakolle Daïssala est né le 15 avril 1943 à Goundaye, dans département du Mayo-Kani. Il est entré dans l’administration publique en 1967, comme sous-préfet à Ngaoundéré, la région de l’Adamaoua. Il deviendra par la suite directeur général de la société des transports publics de l’époque (Sotuc) et y passe dix ans.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 28 11 2022

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie