Home Economie Afrique Cameroun > Débat au Gicam : Laurent Esso prend la fuite
Afrique - 16 avril 2021

Cameroun > Débat au Gicam : Laurent Esso prend la fuite

Sollicité ce vendredi 16 avril 2021 pour répondre aux accusations du Groupement Inter-patronal du Cameroun (Gicam), le Ministre de la Justice a plutôt désigné une délégation.

Selon nos informations, la délégation du Minjustice est conduite par le Ministre Délégué Jean de Dieu Momo. Cela n’est pas du goût du Groupement Interpatronal. Laurent Esso devait intervenir dans le cadre des rencontres avec les membres du gouvernement. Le système judiciaire camerounais est confronté à des contraintes d’ordre  institutionnel, humain et matériel.

Au plan institutionnel, elles proviennent du fait que toutes les dispositions de la constitution du 02 décembre 1996 ne sont pas encore appliquées. Le Conseil Supérieur de la Magistrature qui doit gérer la carrière des magistrats et veiller au respect de l’éthique professionnelle ne fait pas toujours son travail. Il faut lever certaines de ces contraintes institutionnelles.

Les problèmes humains de la justice ont trait au nombre insuffisant de magistrats (634 magistrats dont 134 femmes) et des greffiers (1266 greffiers et auxiliaires dont 402 femmes), au manque de formation des ressources humaines, particulièrement dans le domaine du droit des affaires Ohada et des conditions de travail difficiles incluant la relative faiblesse des salaires.  

Ces salaires bien que supérieures à ceux des autres fonctionnaires, ne paraissent pas motiver le personnel judiciaire. Cette situation n’explique pas seule les abus, les actes de corruption et autres pratiques répréhensibles qui, en grande partie, sont à l’origine des dysfonctionnements du système judiciaire souvent dénoncés par les opérateurs économiques.

Antoine Bivana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Incendie dans un appartement: Une femme enceinte et sa fillette calcinées

Par Gabrielle Mekoui Un début d’après-midi sombre pour la famille des victimes et les popu…