Home Politique Afrique Cameroun > Débat sur le fédéralisme: Dieudonné Essomba s’attribue la paternité
Afrique - 2 semaines ago

Cameroun > Débat sur le fédéralisme: Dieudonné Essomba s’attribue la paternité

Le chroniqueur politique revient sur le discours fédéraliste, dans sa sortie de ce mercredi 24 novembre 2021.

« Maintenant que le débat sur le fédéralisme prend une grande ampleur, certains veulent s’en approprier l’initiative dans la zone francophone. Il faut le dire de manière claire et nette, sans la moindre fioriture : le débat sur le fédéralisme et sa promotion insistante dans le Cameroun Francophone a été initié par Dieudonné Essomba et personne d’autre ! »

Indique Dieudonné Essomba.

« Je l’ai fait solennellement en 1991, au moment du large débat de la Tripartite, lorsque j’avais présenté ma contribution, au nom du Mouvement de la Renaissance Pahwine (Morepah), en insistant sur la nécessité de fédéraliser le Cameroun en donnant à chaque Communauté son Etat, »

précise l’économiste.

A son avis, cette intervention est d’ailleurs largement documentée. Le professeur Lekene Donfack, ancien ministre et actuel membre du Conseil Constitutionnel, en a d‘ailleurs fait une belle exégèse dans un article publié au Canada. Tout le monde disposant d’Internet peut lire des extraits du livre de Charles Nach Mback publié en 2003 et intitulé ‘’Démocratisation et décentralisation : Genèse et dynamiques.

« Et depuis cette date, je n’ai jamais cessé de militer pour un Cameroun fédéral. Mes deux principales motivations sont liées à ma formation d’économiste anthropologue, »

renchérit Essomba.

Pour lui, l’Etat fédéral est, toutes choses égales par ailleurs, infiniment plus efficace que n’importe quel Etat unitaire du point de vue de la productivité, l’organisation du territoire, la planification du développement, la mobilisation des facteurs de production, l’inclusion, etc. Essomba rappelle que pour l’évincer de cette paternité et s’en approprier, un universitaire bien connu de la place a entrepris une campagne pour le présenter, non pas comme un fédéraliste, mais comme un sécessionniste Ekang.

Dieudonné Essomba relève les limites de l’Etat unitaire. Il affirme :

« L’Etat unitaire, par sa fusion de tout le monde au sein d’une citoyenneté unique, n’a pas les moyens de réguler efficacement les relations intercommunautaires et multiplie des compétitions sur des avantages collectifs qui conduisent à moyen et long terme à une instabilité profonde et chronique. »

Dans le discours sur le fédéralisme, le leader d’opinion constate que ses détracteurs n’ont toujours retenu que les points polémiques.

« Mais je suis un habitué ! Je me réjouis que le jeune Cabral Libii ait donné une bonne résonnance à ce débat, tout en dénonçant les tentatives de récupération des gens qui veulent se présenter comme les pères du concept de fédéralisme communautaire au Cameroun, en lieu et place de Dieudonné Essomba, »

souligne-t-il.

Antoine Bivana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Extreme-Nord: Des tensions intercommunautaires qui n’en finissent pas !

Déjà 19 morts depuis le début des affrontements Dimanche. Un Conflit intercommunautaires, …