Home Politique Afrique Cameroun > « Décentralisation et ordre public »: C’est sous ce thème que se tient la conférence des gouverneurs
Afrique - 14 juin 2021

Cameroun > « Décentralisation et ordre public »: C’est sous ce thème que se tient la conférence des gouverneurs

Dans son discours d’ouverture, le ministre de L’Administration territoriale (Minat) a focalisé son attention sur les formes de banditisme les plus récurrentes, qui sont les tares à endiguer dans la perspective de l’organisation de la Can Total 2022 qui aura lieu au Cameroun dans les prochains mois.

La criminalité cybernétique, les braquages à domicile et dans les taxis, les vols à mains armées, les prises d’otages avec demande de rançons et les sacs des femmes régulièrement arrachés par des bandits de grand chemin, qui passent pour être des conducteurs de moto taxis sont les formes les plus récurrentes des actes de criminalité, qui aiguilonnent les villes camerounaises. Pour le ministre de L’Administration territoriale (Minat), « il faut tordre le cou à la grande criminalité sous toutes ces formes »

Sur un autre plan, les travaux de la conférence des gouverneurs interviennent au moment où les examens de fin d’année scolaire 2020/2021 se tiennent et les préparatifs de l’année scolaire 2021/2022 seront lancés. Dans un cas comme dans l’autre, explique P. Atanga Nji, les autorités administratives devront veiller au bon déroulement de l’année scolaire qui s’achève et celle qui débutera dans quelques mois.

Autre contexte marquant la tenue de ce rendez-vous, c’est celui de la persistance de la pandémie du coronavirus. A ce sujet, le Minat demande aux gouverneurs des dix régions d’indiquer le chemin parcouru dans chacune des régions, ainsi que les dispositions prises en vue de freiner la propagation de la pandémie, laquelle, ajoute-t-il, menace l’équilibre de la société et fragilise le tissu économique. Le Minat a, dans la même veine, battu en brèche le désordre urbain commun à la a quasi-totalité des villes. A cet effet, Atanga Nji demande aux gouverneurs d’instruire aux Préfets de veiller à ce que les bacs à ordures ménagères ne soient plus visibles dans les centres urbains et sur les axes des grandes villes.

De plus, l’occupation anarchique doit être sanctionnée, tout autant que l’activité des moto taxis doit être mieux suivie et encadrée. Le patron des gouverneurs releve qu’il a été établi que bon nombre de moto taximen sont, malheureusement, les vecteurs de l’insécurité et de la violence dans les cités et villages. Dès lors, conclut-il, « l’opération d’identification des conducteurs et des motos devra se poursuivre ».

Serge Aimé Bikoi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Incendie dans un appartement: Une femme enceinte et sa fillette calcinées

Par Gabrielle Mekoui Un début d’après-midi sombre pour la famille des victimes et les popu…