Afrique LA UNE Société panorama 20 janvier 2020 (0) (769)

Cameroun > Décès de Me. Sylvain Souop: Le bâtonnier porte plainte contre X et demande une autopsie.

Partager

Décidément, tout le monde veut voir clair dans les causes du décès de l’avocat au barreau du Cameroun, Me Sylvain Souop. Après le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie qui a instruit l’ouverture d’une enquête administrative tout en saisissant l’Ordre des médecins du Cameroun (Omc) et les avocats du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) qui ont demandé l’ouverture d’une enquête pour élucider les réelles causes du décès de l’ex membre de l’ordre des avocats, c’est autour du batônnier, Me Tchakounte Patie, de demander des comptes. Dans une plainte adressée au procureur général près la Cour d’appel du Centre à Yaoundé, il demande qu’une autopsie soit faite pour déterminer les causes exactes du décès de son confrère.

“Maître Souop Sylvain, avocat au Barreau du Cameroun et membre du conseil de l’ordre est décédé le 16 janvier 2020 au Centre des urgences de l’hôpital central de Yaoundé dans des conditions qui méritent d’être élucidées”, a-t-il indiqué. Et d’ajouter ” aussi ai-je l’honneur de porter plainte contre x au nom de l’ordre des avocats au Barreau du Cameroun et solliciter de votre bienveillance une autopsie de sa dépouille afin que le cas échéant, des suites soient données aux responsabilités qui pourraient en découler”.

Cette succession de demande d’ouverture d’enquête prouve à suffire que personne ne veut croire que le membre du collectif des avocats du Mrc est mort juste à cause d’une fracture du bras. Car en guise de rappel, Me Sylvain Souop a été victime d’un accident de circulation dans la nuit du 10 janvier dernier à l’entrée de la ville de Bafoussam, région de l’Ouest, en provenance de Dschang. Après avoir reçu les premiers soins à l’hôpital régional de Bafoussam avec son confrère Me Temate, il a été évacué à Yaoundé pour la continuité des soins au Centre des urgences de l’hôpital centrale de Yaoundé (Cury). Mais alors que son état de santé générale était stable, sauf son bras fracturé qui devait être opéré, après que le personnel soignant lui a administré l’anesthésie, pour effectuer l’opération, il est décédé des suites d’un “arrêt cardiaque” le 16 janvier dernier, à en croire le rapport des médecins. Une mort soudaine et curieuse qui ne cesse de défrayer la chronique. Espérons que les résultats des différentes enquêtes vont venir mettre un terme à cette vaste polémique autour de sa mort.


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *